· 

Après prof que faire ?


Que faire après prof des écoles ? Et après prof de collège ? Et après prof de lycée ? La majorité des profs se pose un jour cette question, par déception, et souvent parce qu'ils s'y sentent en difficulté, ou désillusionnés, entre l'image d'Epinal du métier le plus beau du monde qu'on leur a fait miroiter, et la réalité du terrain... c'est sur cette constatation que Aide aux Profs a vu le jour le 18 Juillet 2006. Depuis 15 ans, plus de 19.000 professeurs ont fait appel à notre expertise.

 

Depuis 15 ans vous avez pu bénéficier de ces milliers d'articles que nous avons publiés sur le web, notamment sur la rubrique mensuelle "seconde carrière" du Café Pédagogique qui a amplement démontré que les professeurs acquièrent en quelques années de nombreuses compétences transférables dans d'autres métiers.

 

- En mobilité interne, par mise à disposition ou en détachement, par concours, les possibilités sont multiples.

 

- En mobilité externe, nous accompagnons chacun dans la conception de son activité de reconversion. Pas besoin de passer par un bilan de compétences coûteux pour trouver rapidement un métier qui partira de vos acquis actuels, en vous faisant réaliser de sérieuses économies.

 

C'est ce que nous vous offrons sur le portail de FLEXIPROF:

- un Auto-Bilan de vos 20 compétences transférables sur 3 semaines minimum

 

- une formation à la conception de votre CV

 

- une aide à la prospection vers chacune des structures qui recrutent en détachement et même comme contractuel si vous êtres en disponibilité ou avez fait une démission simple, sans indemnité (dans ce cas vous pouvez retravailler aussitôt comme contractuel dans n'importe quelle fonction publique)

 

- une formation à la conception de vos lettres de motivation

 

De 2009 à 2020 nous pensions que le Graal était de créer son auto-entreprise ou de demander un cumul d'activités pour entreprendre sur 1 à 3 ans sa reconversion, mais le fonctionnement administratif des académies en a échaudé plus d'un, et tout professeur souhaitant créer son activité d'entrepreneuriat devient suspect de vouloir "gagner plus" alors qu'il gagne nettement moins que ceux qui gèrent sa carrière, qu'ils soient attachés ou inspecteurs. Beaucoup de refus de cumul, beaucoup de professeurs en ont été démoralisés, avec obligation de stopper leur activité au bout de 3 ans.

 

Depuis 18 ans, l'Education nationale n'a pas créé les secondes carrières promises par la loi portant réforme des retraites de 2003 dans son article 77, qui en "contrepartie" a allongé leur vie active de 4,5 ans soit 54 mois, en fin de carrière, quand il devient épuisant d'être face à des élèves.

 

Alors que se passe-t-il ? Les professeurs préfèrent partir juste à l'âge légal et ils sont une infime minorité à rester jusqu'à l'âge qui leur permettrait d'obtenir le taux plein de leur pension civile. Résultat: leur pension leur assure une précarité s'ils sont toujours locataires, ou s'ils n'ont pas assez épargné tout au long de leur vie active.

 

La réforme des retraites prévue en 2019 et que la Covid19 a finalement empêché, prévoit pire: elle retirera l'avantage d'une pension civile calculée sur les 6 derniers mois de salaire brut, pour un système à points étalé sur les 44 années de carrière. Les syndicats l'ont très bien calculé: les professeurs vont y perdre beaucoup, jusqu'à 800,00 €/mois de pension.

 

ALORS QUE FAIRE ?

 

Tout se joue entre septembre 2021 et mai 2022 d'une part, et dans les années qui viennent. De 2020 à 2045, 60% des professeurs et des fonctionnaires in extenso, partiront en retraite. C'est une masse énorme pour l'Etat qui cherche à se désengager financièrement du poids des retraites, en trouvant un autre système qu'il cherche à présenter de la manière la plus avantageuse possible en jouant sur la corde sensible: une retraite minimale de 1.000,00 €/mois. Juste au-dessus du seuil de pauvreté

 

ALORS, QUE FAIRE FACE A UNE REFORME QUI FINIRA PAR ETRE VOTEE ?

 

Le professeur a la chance de pratiquer un métier qui lui laisse du temps: les congés des élèves (14 semaines) qui curieusement ne sont pas "ses congés payés" même s'ils sont pourtant payés, et la flexibilité de son nombre d'heures d'enseignement, variant de 15h pour un Agrégé à 18h pour un Certifié à 24h pour un Professeur des Ecoles.

 

Un nouveau professeur des écoles, de collège, de lycée, mettra au moins 4 ans pour se sentir en confiance dans son métier de professeur, en étant débordé par les préparations de cours et les corrections de copie, et il lui faudra bien 6 années de plus pour maîtriser tous les programmes qu'il doit enseigner, avant de songer à faire autre chose en parallèle de sa vie, pour anticiper cette fameuse retraite.

 

Pendant au moins ses 10 premières années, un professeur est débordé de travail pendant 36 semaines de classe, et occupe au moins 10 semaines de ses "congés" à préparer ses cours pour la prochaine rentrée, tellement ce travail est important, et les inspecteurs toujours très exigeants.

 

Ce n'est qu'à compter 10 ans de métier, 10 années à raison de 40 à 50h de travail acharné par semaine, que le professeur va commencer à souffler un peu, avec des semaines moins chargées  chez lui puisque tous ses cours sont prêts, même s'il renouvellera 10 à 25% de leur contenu chaque année, et qu'il a surtout gagné en compétences, maîtrisant parfaitement, normalement, sa ou ses disciplines d'enseignement.

 

C'est donc entre 10 et 30 ans d'ancienneté que le professeur pourra imaginer un complément de retraite futur via ses activités personnelles (achat et location de studios, investissements en bourse, location de chambres d'hôtes ou de gîtes, publication d'ouvrages, heures de soutien scolaire en plus mais en individuel, etc), ou en imaginant une activité professionnelle de complément (nous en avons répertorié et accompagné plusieurs dizaines qui marchent très bien) et comme il ne double plus son salaire en 44 ans de carrière puisque les Ministres successifs de l'Education nationale augmentent beaucoup plus les professeurs en début qu'en fin de carrière, le professeur doit anticiper.

 

QUE PROPOSE MAINTENANT AIDE AUX PROFS ?

 

Un nouveau partenariat majeur nous permet enfin de proposer une seconde carrière facile, aux possibilités infinies avec l'effervescence du web, avec une formation à prix très raisonnable (moins de 400,00 € avant la remise que nous avons obtenue, cf ci-après), très complète, conçue par un ancien assistant pédagogique qui a travaillé 6 ans auprès d'élèves en difficulté scolaire, et connaît donc bien les attentes et les besoins des professeurs qui, eux aussi, se sentent en difficulté et veulent changer de métier.

 

Cerise sur le gâteau: vous n'aurez pas besoin d'autorisation de cumul pour l'entreprendre, car le concept que nous avons enfin trouvé après 15 ans de pratique des textes fait partie des activités autorisées par le statut particulier des enseignants, et notre accompagnement vers ce métier qui utilise 50% de vos compétences actuelles, vous permettra de développer votre activité dont notre association assurera la promotion.

 

Fin septembre, vous pourrez devenir Rédacteur Web SEO en 2 à 3 mois avec la logistique d'action que Aide aux Profs est en train de préparer avec notre nouveau partenaire situé en Amérique Latine (d'où le tarif bien moins cher qu'en France), dont la formation (que nous avons d'abord pris le temps de travailler pour valider son efficacité) est à un excellent rapport qualité/prix.

 

Nous avons obtenu 25% de remise pour nos adhérents avec code personnalisé.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Poquet Frédérique (dimanche, 05 septembre 2021 10:31)

    Bonjour
    Je serai intéressee pour avoir des informations sur la formation de rédacteur SEO.
    Merci

  • #2

    Aide aux Profs (dimanche, 05 septembre 2021 13:46)

    Bonjour Frédérique,
    merci de votre intérêt, contactez-nous par formulaire sur www.apresprof.org à partir du 20.09.2021, ce sera opérationnel avec notre partenaire.
    Cordialement.

  • #3

    Cholez Amélie (mardi, 14 septembre 2021 09:48)

    Je suis également intéressée par cette formation. Je ne manquerai pas de vous contacter le 20 septembre.

    Cordialement

  • #4

    Aide aux Profs (mercredi, 15 septembre 2021 00:48)

    D'accord, à bientôt.