Aide aux Profs de 2021 à 2023


En 2021


18 Février 2021

Laure de Charrette, journaliste à LA LIBRE (Belgique, rubrique International) est venue interviewer Aide aux Profs dans le cadre d’un article sur ces professeurs qui décident de quitter leur métier après une ou plusieurs années voire décennies d’enseignement.

 

Article du 18.02.2021

 

Et en PDF ci-dessous

 

Télécharger
Ces profs qui claquent la porte.pdf
Document Adobe Acrobat 261.8 KB

16 mars 2021

TOUTEDUC s'est intéressée le 16 mars 2021 à l'analyse d'Aide aux Profs de ce que nous avons relaté ici quant à notre étonnement que l'Education nationale n'ait accordé que 24% des demandes d'indemnité pour rupture conventionnelle parmi les 1219 qui lui ont été adressées en 2020 par ses personnels au niveau de toutes les académies.

 

Nous mettons cette faiblesse d'acceptation sur la difficulté qu'ont eues les académies durant la pandémie à s'organiser, les IRC ne faisant pas partie, nous le supposons, des objectifs prioritaires de l'Education nationale qui s'inquiète surtout du manque d'attractivité de la profession enseignante.

 

Toutefois nous considérons qu'un métier peut rester attractif seulement s'il est possible, et facile d'en repartir. Ce qui n'est toujours pas le cas en 2021, tellement les témoignages des professeurs sur les réseaux sociaux ressemblent à des parcours du combattant, de véritables galères.

 

Analyse d'Aide aux Profs

 


11 Juin 2021:

Plusieurs jeunes journalistes dans le cadre de la validation de leur diplôme, se sont intéressés à la souffrance au travail des professeurs, et ont interviewé plusieurs de nos anciens adhérents qui ont démissionné avec ou sans indemnité de départ.

 


Juillet 2021:

Une idée importante, qui constituerait un véritable progrès en GRH pour les professeurs, l'acceptation par l'Education nationale de leur mobilité professionnelle reliée à leurs congés scolaires, a été reprise par le collectif "VERS LE HAUT" dans son Livre Blanc en page 63.

 

Conviés à leurs différents évènements nous n'avions pas pu nous y rendre du fait de la crise sanitaire, nous nous sommes contentés de leur suggérer à distance sur leur plateforme, où elle a été plébiscitée par beaucoup de professeurs. 

 

LIVRE BLANC


2 Septembre 2021:

Les Echos Start ont sollicité l'association Aide aux Profs sur ces professeurs de plus en plus nombreux, même minoritaires en %, qui veulent partir mais qu'on empêche par des refus de démission, de disponibilité, de détachement, de rupture conventionnelle.

Lectorat web de ce média : 650.000/jour.
Et 20,2 millions de visiteurs sur la totalité de leur site par mois.

Rubrique Métiers et Reconversion

 

Article direct (à la Une des Echos Start depuis le 02.09.2021)

 

L'Agence Education Formation l'a relayé dans sa revue de presse Education quotidienne du Jeudi 2 septembre 2021, en dépêche n°657743.

 

Analyse détaillée de ces "40.000 à 60.000 professeurs" qui partent provisoirement ou définitivement (en année N)


Octobre-Novembre-Décembre 2021:

Valeurs Mutualistes est la première revue en France avec un tirage de 2,8 millions d'exemplaires, éditée par la MGEN.

 

Elle consacre ce trimestre (octobre-novembre-décembre 2021) un dossier sur les reconversions professionnelles en pages 8 à 13.

 

L'action d'Aide aux Profs y est abordée en page 12. Une nouvelle preuve de l'utilité de notre action, et une belle marque de reconnaissance pour nos bénévoles.

 

Nous y avons abordé notamment ces demandes de rupture conventionnelle trop souvent refusées par une Education nationale. Celle-ci dit bien s'occuper des professeurs avec une GRH de proximité bienveillante. Pourtant elle n'a aucune gratitude envers ces 80% de professeurs qui se sont investis souvent plus de 10 ans pour la réussite de leurs élèves.

 

Nous attirons donc l'attention sur ce double langage, et sur l'importance de redonner de la fluidité à un système de GRH complètement grippé, où des cadres A diplômés Bac+5 se voient empêchés de repartir, qui plus est dans une période sanitaire dominée dans le privée par le phénomène des reconversions.

 

Plus que jamais,  pour redonner de l'attractivité au métier de professeur, il faudra d'abord redonner de la souplesse managériale et arrêter d'infantiliser les professeurs en ne leur laissant pas le droit de disposer d'eux-mêmes.

 

Les années 2020-2021 sont dominées par les refus pour nécessités de service, qui empêchent ceux qui le souhaitent de vivre leur vie personnelle et professionnelle comme ils le souhaitent.

 

REVUE EN LIGNE (en attente de diffusion)

 

REVUE EN AUDIO en attente de diffusion)


5 Octobre 2021

Aide aux Profs était l'invitée de "Je pense donc j'agis" de 10h à 11h ce mardi 5 octobre sur RCF RADIO.

 

Forte de 600.000 auditeurs chaque jour, RCF compte désormais 64 radios locales et 270 fréquences en France et en Belgique. Ces 64 radios associatives reconnues d'intérêt général vivent essentiellement des dons de leurs auditeurs.

 

Nous avons réalisé cette émission en duplex avec la sympathique équipe RCF de Rouen, et Melchior GORMAND de l'antenne de Lyon qui avait aussi invité deux autres acteurs associatifs: A2Profs et Le Choix de l'Ecole qui soutiennent les jeunes professeurs dans leur exercice du métier. 

 

Cette émission présente positivement les actions de celles et ceux qui ont eu envie d'agir un jour face à une problématique qui les a sensibilisés.

 

Nous avons attiré l'attention sur les difficultés des professeurs dans leur métier, et sur les nombreux refus de l'Education nationale de les laisser repartir quand ils en ont envie, même après 15 à 35 ans de bons et loyaux services. Il y a eu en effet beaucoup trop de refus de demandes d'indemnités de rupture conventionnelle en 2020 et 2021.

 

Les professeurs sont des cadres A et doivent être traités comme tels. Il n'est plus admissible que les académies empêchent de partir ceux qui veulent le faire et qui se sont tant investis pour leurs élèves.

 

C'est chaque académie qui doit mobiliser les talents de ses acteurs RH pour savoir recruter en nombre suffisant des professeurs et les motiver, les encourager ensuite, plutôt que de continuer à les traiter comme des exécutants de catégorie B ou C. Beaucoup ont un Master2 voire un Doctorat.

 

Trop de nécessités de service font beaucoup de mal à l'attractivité du métier de professeur, les réseaux sociaux s'en font massivement l'écho.

 

Trop de rigidités administratives empêchent de considérer positivement l'exercice de ce métier.

 

Il devient très important de redonner envie aux étudiants et salariés en reconversion d'enseigner, pour une étape de leur carrière qui sera de plus en plus longue.

 

Il n'est pas souhaitable d'envisager des professeurs de 65 à 70 ans devant élèves en école et en collège où ce métier est épuisant.

 

Il devient temps de considérer ce métier comme une étape de 5 à 20 ans dans un parcours plus diversifié, sans limiter les possibilités de faire autre chose à 2% seulement des effectifs.

 

C'est le message que nous avons essayé de diffuser aux 600.000  auditeurs quotidiens de RCF en cette journée mondiale des enseignants.

 

Pour affirmer notre volonté d'Aide aux Profs.

 

PODCASTS :

Le podcast de présentation de l'émission, de 9h à 10h sur le thème "Le métier d'enseignant" a permis à d'anciens et actuels adhérents d'Aide aux Profs d'intervenir (dont Maxime par exemple).

 

Le podcast de notre intervention avec les deux autres intervenants associatifs s'est déroulé de 10h à 11h. 

 

ARTICLE


D'autres reportages à venir...