Quitter l'enseignement


Abandon de poste : à proscrire

Votre disponibilité a été refusée, vous êtes dégoûté(e). Et parfois on vous refuse votre démission. Alors vous avez pensé à l’abandon de poste, un(e) ami(e) vous en a parlé, ou vous l’avez lu sur le web.

 

Sachez que vous vous exposez à des difficultés ultérieures de régularisation de votre situation tant avec l’Education nationale que pour vos démarches auprès de Pôle Emploi, qui risquent de donner à ce qui vous paraît la seule voie pour recouvrer votre liberté, un goût amer.

 

Autant bien vous renseigner sur les conséquences, nous vous déconseillons d’y penser, et de faire preuve d’une bonne communication avec votre administration, pour bien expliquer votre projet, avec détermination et bienveillance. Les agents administratifs ont droit à votre bienveillance, eux aussi.

 

Bénévolat associatif: un bon stimulant intellectuel

Si vous avez envie de vous rendre utile, d’aider les autres, le bénévolat est fait pour vous ! Vous avez le droit sans demander l’autorisation de votre hiérarchie de créer votre association loi 1901 et d'en devenir président(e). Si vous souhaitez en devenir intervenant salarié(e), il vous faudra sortir du bureau ou du conseil d’administration, et demander une autorisation de cumul à votre administration de gestion (Rectorat ou inspection académique) pour emploi salarié, dans la limite de 6h par semaine en moyenne annuelle (maximum 312h par an).

 

Le bénévolat associatif permet de vivre mille et une aventures, de vous enrichir intellectuellement, de déconnecter de votre enseignement, et de multiplier vos compétences, en les pratiquant sur le tas, sans avoir besoin de reprendre et financer une formation. Cela viendra étoffer votre CV et vous donnera peut-être envie d’aller plus loin…

  

Adhérer à Aide aux Profs peut être une solution pour aller plus vite en besogne. Nous pourrons vous expliquer comment concevoir votre projet associatif, comment le sécuriser dès le départ, comment le faire fonctionner à distance. Aucun de ceux que nous avons accompagnés dans ce type de projet ne l’a regretté. 

 

Bilan de compétences: pas indispensable, souvent très cher

Un bilan de compétences peut normalement être financé à tout agent public titulaire de plus de 10 ans d’ancienneté d’après l’article 22 du décret n°2007-1470 du 15 octobre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l'Etat.

 

En théorie, vous pouvez désormais consulter votre compte d'heures sur votre Compte Personnel de Formation (CPF) pour évaluer quel montant de prise en charge pourra vous octroyer votre service des Ressources Humaines si vous décidiez de réaliser un Bilan de Compétences.

 

Toutefois, les cabinets de bilans qui existent sur le marché se contentent de réaliser votre bilan, et ce sera à vous ensuite de trouver un coach ou un cabinet d'out-placement pour vous accompagner dans votre changement professionnel.

 

Un agent public peut au plus en catégorie A avoir cumulé 150 heures sur son compte CPF. L'heure étant valorisée en moyenne 12,00 €, ce qui donnerait une indemnité de CPF de 1.800,00 € au plus pour 6 ans d'ancienneté, permet de financer en théorie la formation de son choix. 

 

Pour optimiser son CPF, nous conseillons à nos adhérents de ne pas réaliser de Bilan de Compétences auprès d'un cabinet privé, car ce n'est pas un accompagnement vers un changement de poste. Ceux qui choisissent de réaliser un Bilan de Compétences devront ensuite y ajouter le tarif d'un coach, ou d'une prestation d'out-placement (un cabinet privé vous demandera 20% de votre salaire annuel actuel).

 

Depuis 2006, la méthode d'Aide aux Profs est de proposer un Bilan Professionnel à distance comme première étape de votre accompagnement, qui n'est pas un Bilan de Compétences (puisque ce dernier a lieu en face-à-face avec un conseiller pendant plusieurs dizaines de séances, qui prennent beaucoup de temps avec le trajet que vous aurez dû réaliser).

 

Lorsque nous aurons déterminé ensemble si vous avez vraiment besoin d'une formation complémentaire, il deviendra alors utile d'évaluer ce que votre CPF pourra vous en financer. Certains organismes de formation devenus partenaires de notre association ont, en plus, accepté des remises intéressantes pour réduire le coût de votre formation.

 

Et au final, grâce à l'économie réalisée auprès de l'un de nos partenaires sur le montant de votre formation, le montant versé pour notre accompagnement bénévole deviendra indolore.

  

Bilan professionnel à distance: moins coûteux, plus rapide

Le Bilan Professionnel à distance que nous vous proposons dans le cadre des options FLEXIPROF ET APRES PROF se compose:

 

- d'un Bilan de Personnalité d'une durée de 3 à 4 semaines (réalisé par une personne-ressource de notre réseau, ancien professeur, à lui payer directement). Ce sera un outil essentiel pour que nous puissions vous préparer efficacement à vos entretiens de recrutement.

 

- d'un Bilan de vos compétences transversales et transférables d'une durée de 3 à 6 semaines selon le rythme de réflexion et d'écriture que vous adopterez.

 

Vous aurez accès à plus de 400 vidéos métiers racontés par les professionnels qui les exercent, et pourrez bénéficier de remises intéressantes auprès de nos partenaires pour de nombreuses formations à distance.

 

Vous pourrez comme tous nos adhérents contacter notre expert entre 9h et 23h par votre smartphone, où que vous soyez, 7 jours sur 7, plus de 330 jours par an.

 

Concours externes = plus jamais prof, avec plus de primes

Fonctionnaire, vous avez la possibilité de tenter tout concours externe de votre administration ou de toute autre ministère, ou d’une des deux autres fonctions publiques, territoriale et hospitalière.

 

Si vous êtes lauréat(e), vous réaliserez d’abord une année de stage rémunérée à votre indice actuel, et une fois titularisé, vous serez rémunéré(e) à l’indice égal ou supérieur le plus proche de l’actuel, sauf si vous avez obtenu un concours d’une catégorie inférieure, dont l’indice terminal est inférieur à celui que vous détenez. Toutefois, beaucoup de concours de catégorie B du ministère des finances vous permettront, grâce aux primes, de gagner bien plus qu'actuellement dans votre emploi de professeur, parfois même en catégorie C.

 

Ce n’est que si l’administration accepte votre reclassement en catégorie B que vous ne perdez pas au niveau indiciaire, sans possibilité de progression ultérieure si vous aviez déjà un indice supérieur à 513 qui est l'indice terminal du 11e échelon de la classe normale.

 

Les concours de catégorie A sont à privilégier, car selon les ministères, vous y gagnerez des primes qui augmenteront nettement vos revenus mensuels. Ainsi, au lieu d'avoir 14 à 16 semaines de congés par an sans pouvoir en profiter faute d'argent, vous aurez en moyenne 8 semaines de congés par an, avec 30 à 60% de revenus en plus, grâce aux primes. 

 

Le calendrier des concours externes est visible sur le portail SCORE.

 

Concours internes: pour rester dans l'enseignement

En poste dans une administration, vous pouvez en passer les concours internes. Ils vous permettent d’accéder à d’autres fonctions.

 

Pour l’Education nationale, vous pouvez devenir Inspecteur de l’Education Nationale (IEN) à partir de Professeur des Ecoles ou de Professeur Certifié, ou devenir Inspecteur d’Académie- Inspecteur Pédagogique Régional (IA-IPR) à partir de Professeur Agrégé, que vous ayez obtenu ce concours en interne ou en externe.

 

Attention, la préparation des concours internes est académique, et de ce fait vous allez cotoyer des formateurs auprès desquels vous allez donner une image de vous. Votre comportement tout au long de la formation est très important. L’épreuve de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle (RAEP) n’est pas à prendre à la légère, car elle dresse l’inventaire de toute votre carrière, et fait porter un regard attentif sur le professeur que vous avez été, sur ce que vos supérieurs ont pensé de vous, même s’ils n’étaient pas comme le chef d’établissement un supérieur hiérarchique au sens propre du terme.

 

Le concours interne n’est donc pas toujours la meilleure voie pour évoluer professionnellement si vos états de services annuels sont juste "potables". Si vous avez porté plainte pour harcèlement contre votre chef d’établissement ou votre inspecteur (ce que nous déconseillons même si certains syndicats vous proposent de le faire) ou si vous avez rencontré des problèmes professionnels ou médicaux qui sont remontés jusqu’aux oreilles de votre hiérarchie, si vous avez manqué de discrétion, ou si une personne mal intentionnée s’est chargée de vous pénaliser ainsi, ne tentez pas le concours interne, qui vous desservira.

 

Préférez le concours externe vers un autre ministère pour vous extraire de cette situation professionnelle délicate en vous donnant de meilleures chances de réussite.

 

Concours réservés: un taux d'échec trop élevé

Ils sont conçus pour permettre l’intégration des personnels contractuels de la fonction publique. Le Café Pédagogique indiquait récemment que le taux d’échec, s’agissant des professeurs contractuels s’y présentant, était élevé.

 

Contractuel = plus flexible, plus mobile, 365 jours par an

Devenir professeur contractuel peut tenter un étudiant ou un salarié du privé avant de passer un concours. C'est le meilleur moyen de teste ce métier sans s'y sentir complètement coincé, en cas de regrets.

 

En effet, la loi Dussopt flexibilise l'emploi dans les 3 fonctions publiques en facilitant l'accès à de nombreux emplois pour tous les contractuels du privé ou du public qui pourront se libérer rapidement de leur emploi. Ce qui ne sera pas le cas des professeurs qui ont choisi d'être fonctionnaires, selon le fonctionnement actuel des services RH des 30 académies.

 

Le professeur contractuel va devenir dans les années et décennies qui viennent le grand gagnant, puisque l'Education nationale manque de professeurs:

- il trouvera aisément un poste

- il pourra refuser une affectation qui ne lui convient pas (ce que ne peut pas faire un fonctionnaire qui a eu le concours)

- il pourra négocier son salaire en présentant ses derniers bulletins de salaire. Si l'académie a vraiment besoin de lui, elle fera quelques efforts, notamment pour les disciplines très déficitaires (maths, physique-chimie, etc).

- il pourra rompre son contrat pour repartir ailleurs à tout moment de l'année scolaire

- il bénéficiera plus facilement de son compte CPF

 

Depuis vote de la loi Dussopt par l'Assemblée Nationale, les professeurs contractuels sont maîtres de leur mobilité au sein des trois fonctions publiques, avec l'accès aux emplois de 800 opérateurs de l'Etat répartis dans tous les départements pour la seule fonction publique de l'Etat

 

Cumul d’activités accessoires: pas toujours pertinent

Le décret n° 2017-658 du 2 mai 2007 relatif à l'exercice d'activités privées par des agents publics et certains agents contractuels de droit privé ayant cessé leurs fonctions, aux cumuls d'activités et à la commission de déontologie de la fonction publique, détermine les conditions dans lesquelles vous pouvez devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur. 

 

Toutefois ce décret a connu de nombreuses retouches lors du décret n°2017-105 du 27 janvier 2017, qui exigent une grande attention au cumul que vous envisagez, car certaines activités sont interdites, et d'autres sont simplement sous-entendues par les expressions utilisées dans le décret.

 

Nous avons conçu un module de formation à distance sur notre portail privatif pour vous aider à concevoir votre cumul d'activités. Vous choisirez alors l'option APRES PROF.

 

Curriculum vitae: l'une des 3 clés du recrutement

Vous aurez besoin de concevoir un excellent CV pour candidater à un poste publié en ligne qui vous intéresse, qu’il s’agisse d’un emploi dans le public, proposé en contrat à durée déterminée (de 1 à 6 ans selon les textes de la loi Dussopt) ou en détachement ou d’un emploi dans le privé, en CDD ou en CDI.

 

Le CV est un portrait de votre expérience, de la logique ou non de votre parcours professionnel, un état des lieux de vos compétences, de votre formation initiale et continue. Attention, n’envoyez jamais votre CV I-Prof qui finira immédiatement à la poubelle dans ce type de processus, car inadapté.

 

Le CV est une manière de présenter qui vous êtes. Toute indication que vous y porterez pourra être vérifiée si l’employeur le souhaite. Il pourra très bien téléphoner à votre chef d’établissement ou à votre administration ou à des personnes qui vous connaissent, qui ont travaillé avec vous, pour en savoir plus sur vous, et vérifier que ce que vous avez indiqué, est vrai. Ne mentez pas sur votre CV !

 

Sur le web abondent les modèles de CV, cela paraît facile du coup, et c'est une grave erreur de les utiliser tels quels ! Cela vaut vraiment la peine de faire appel à un(e) expert(e) en conception de CV

 

Un CV se travaille, c’est votre passeport pour être convoqué à l’entretien, avec ce complément essentiel qu’est la lettre de motivation. Il faut en moyenne une heure de travail à un bon concepteur de CV pour concevoir le vôtre, ce qui revient entre 60,00 et 80,00 € en moyenne.

 

Ne laissez pas à des amateurs la conception de ce document essentiel. Plus de 80% des CV partent à la poubelle, un recruteur passera en moyenne 34 secondes sur un CV ! Il est fréquent que nous ayons été contactés par le passé par des professeurs qui nous indiquaient avoir envoyé « des centaines de CV sans aucun retour ».

 

Vous trouverez ce service inclus dans l'option FLEXIPROF.

 

Toutefois, ce Membre Référent peut concevoir votre CV et vos lettres de motivation, si vous avez juste besoin de cela, sans adhérer.


SUITE DE LA FAQ POUR D à I