Poste adapté: qu'est-ce que c'est ? Comment l'obtenir ?


Si vous avez été en Congé de Longue Maladie ou en Congé de Longue Durée, vous pouvez avoir besoin de reprendre progressivement un emploi sans revenir aussitôt devant des élèves.

 

Il existe alors les postes adaptés.

 

Le Poste A Courte Durée (PACD) : il s’agit d’une affectation dans un service administratif, vous permettant de retravailler progressivement, avec un horaire administratif de 28h tout en bénéficiant de vos congés scolaires (mais vous aurez perdu vos primes).

 

Le PACD est accordé pour une année, renouvelable jusqu’à 2 fois. C’est le Comité Médical qui statue sur la question. Le CNED emploie des PACD pour des corrections de copies à distance pour ses sites de Toulouse (CP au CM2), de Rouen (6e à 3e), et de Rennes (2nd à la Terminale), parfois pour du tutorat téléphonique ou électronique__, ou pour des conceptions de cours avec de plus en plus de compétences attendues en TICE.

 

Ce sont les commissions académiques des rectorats qui décident chaque année du nombre de personnes autorisées à partir en PACD, en fonction du nombre de postes proposés par les structures d'accueil.

 

Le Poste A Longue Durée (PALD) : il suit l’obtention d’un PACD, et consiste en une période de 4 ans éventuellement renouvelable, selon l’avis du Comité Médical. Certains professeurs réalisent parfois 4, 8, 12, 16 ans de leur carrière de cette manière.

 

A l'issue du PACD ou du PALD, vous pouvez demander un reclassement sur des fonctions administratives, en gardant à l’idée de passer des formations nouvelles, des concours internes, pour ne pas rester dans l’emploi où l’administration les aura parfois temporairement placés si leur santé ne s'améliore pas.

 

Lorsque l’administration a normalement épuisé toutes les possibilités qu’elle avait de vous permettre de surmonter une santé déficiente, elle peut vous proposer la Retraite pour Invalidité (RI).

 

Prenez soin de vous !


Enseigner est un ensemble de tâches complexes qui crée une pression psychologique plus ou moins forte. Tous ceux qui deviennent professeurs n'y sont pas préparés, et beaucoup rencontrent rapidement des difficultés de manque d'estime ou de confiance en soi, qui génèrent progressivement un sentiment de mal être au travail, de malaise, des maux de tête récurrents au moment d'aller chercher les élèves dans la cour, des maux de ventre au moment de les faire entrer en classe et de leur faire face.

 

Alors vient la fausse-bonne solution "du congé maladie". Il réconforte, repose, mais ne résout rien en soi. Il écarte, évite le problème rencontré, mais ne guérit pas. Le congé maladie devient une facilité en cas de trop plein psychologique de pensées négatives, de réactions disproportionnées face à des situations de classe complexes, et pour lesquelles le professeur est démuni.

 

C'est sur ce terrain là que survient progressivement cette sensation d'être submergé, débordé, qui se transforme en déprimes passagères, incompréhensibles pour les proches, les collègues, et la hiérarchie, qui adopte alors une posture rigide et culpabilisante.

 

Il y a peu d'écoute et d'empathie parmi les chefs d'établissements et les inspecteurs, car eux mêmes sont soumis à rude épreuve à coups d'injonctions de toutes sortes, puisque leur fonction les soumet à une loyauté sans faille, qui conditionne toute leur carrière.

 

Les chefs d'établissement et les inspecteurs sont soumis à un système hiérarchique puissant, qui peut les laminer. Tous en sont conscients, et c'est pour cette raison qu'ils fonctionnent en symbiose, en synergie, se couvrant réciproquement les uns les autres en cas d'erreur de l'un d'eux. La contrepartie pour eux étant d'être loyaux, serviles, c'est ce que l'on appelle "la soumission absolue". Leur marge de créativité et d'initiative personnelle y est limitée.

 

 

LE MEILLEUR CONSEIL A VOUS DONNER: PRENEZ SOIN DE VOUS, TOUT AU LONG DE L'ANNEE.

 

Relaxation: elle est importante en fin de journée


CONNAISSEZ-VOUS LA RESPIRATION GUIDEE ?

 

La respiration guidée est une technique de relaxation éveillée très efficace, autant pour détendre vos élèves avant de démarrer la classe avec eux, que pour vous aider à gérer votre stress personnel ou professionnel.

 

La technique de la respiration guidée est actuellement pratiquée dans toute l'académie de Poitiers à l'initiative de cet ex-professeur des écoles.

 

Consultez ici les témoignages des élèves, professeurs et autres personnels d'enseignement qui ont testé cette technique bénéfique contre le stress, l'agitation en classe, mais aussi pour arriver à vous détendre après une journée stressante.

 

L'expérience conduite par l'académie de Poitiers est transposable dans toute autre académie

 

 

 

Retraite pour Invalidité (RI): Comment l'obtient-on ?


La RI signifie que vous êtes reconnu(e) inapte définitivement et à toute fonction (vous ne pouvez donc pas espérer être reclassé/e), que vous avez épuisé vos droits aux congés maladie (12 mois si c’est un CMO, 3 ans si c’est un CLM, 5 ans, si c’est un CLD, 8 ans, si c’est un CLD suite à une maladie professionnelle ou un accident de service).

 

Il n’y a pas de condition d’âge pour obtenir la RI, à jouissance immédiate : l’ancien enseignant perçoit alors une pension sans attendre l’âge de 60 ans, calculée en fonction du nombre d’années cotisées. La RI peut être demandée spontanément par l’enseignant, qui adresse alors sa demande à l’administration, qui doit l’accepter.

 

Le plus souvent c’est l’administration qui propose la RI. Si vous avez bientôt 62 ans, vous serez exempté(e) de la décote des dernières années à cotiser, si vous n’avez pas cotisé le total des annuités requises pour une pension à taux plein.

 

Vous pouvez être autorisé(e) sur demande à créer une auto-entreprise pour compléter vos revenus, à condition toutefois que vos revenus cumulés (retraite + activité complémentaire) ne dépassent pas le plafond admis par la sécurité sociale.

 

Si vous êtes à ce moment là mutualiste cotisant(e) à la MGEN, vous pourrez bénéficier d'un complément mensuel loin d'être négligeable, mais vous ne devez pas avoir d'activité salariée ni d'entreprise créée en parallèle.

 

Sophrologie:


CONNAISSEZ-VOUS LA SOPHROLOGIE ?

 

La sophrologie est une méthode de relaxation.

 

Vous trouverez ici l'histoire de cette technique et tout ce qu'elle permet de guérir, pour vous permettre d'aller mieux dans votre vie personnelle et/ou professionnelle, afin de prendre du temps pour vous au quotidien, pour aller mieux, vous sentir bien, apprendre à vous détendre dans toutes les situations de tension.

 

COMMENCEZ VOTRE PARCOURS D'AUTO-SOPHROLOGIE EN AUTONOMIE avec les exercices de cette sophrologue trouvés sur le web : (vous pouvez la contacter ensuite)

 

1er EXERCICE:

Si vous êtes pris(e) d'angoisses au travail, ressentez beaucoup de stress, ces exercices vous seront utiles pour commencer à aller mieux.

 

2e EXERCICE:

Pour continuer ce parcours en autonomie, voyons maintenant comment retrouver une bonne qualité de sommeil avec la sophrologie.

 

3e EXERCICE:

Après une journée dans le bruit des élèves, où les décibels dépassent parfois 100, vous vous sentez parfois épuisé(e) avec des bourdonnements dans les oreilles: ce sont les acouphènes, qui peuvent vous occasionner aussi des maux de tête.

Il est important d'agir vite pour éviter qu'ils deviennent répétitifs, et apprendre au quotidien à bien vous relaxer.

 

Etre professeur expose à de multiples stress. Il est important de prendre soin de vous !

 

4e EXERCICE:

La respiration abdominale est l'une des meilleures respirations pour relâcher son stress.

Voilà des exercices de respiration avec cette formatrice à appliquer chaque fois que vous ressentez trop de tensions en vous. L'école nous en procure trop, il est important régulièrement de pratiquer ces exercices, essentiels pour notre bien-être.

 

5e EXERCICE:

Notre quotidien est fait de multiples tensions, dans nos déplacements, dans nos relations avec les autres, dans notre quotidien professionnel. Cela nous procure des soucis, et nous multiplions en nous les sources de stress.

 

Qui plus est, l'usage des écrans, comme la tablette ou le smartphone, nous procurent parfois des maux de tête du fait des postures adoptées, inhabituelles pour nos cervicales, plus sollicitées que d'ordinaire.

Pratiquer la méditation, c'est prendre soin de soi, pour lâcher-prise.

Lancez la vidéo, et imitez cette formatrice.

 

Si tous ces exercices n'ont pas suffi à vous enseigner comment vous détendre, il vous suffit de contacter cette personne dont les coordonnées sont indiquées en fin de chacune de ses vidéos.

 

 

Stress de l'enseignant: comment le réduire ?


CONNAISSEZ-VOUS LE NETTOYAGE DU CERVEAU EN MUSIQUE ?

 

Pour apprendre à vous relaxer, il faut briser le rythme que nous impose notre société de plus en plus connectée, de plus en plus exigeante et de moins en moins reconnaissante des efforts que nous fournissons. Les professeurs se plaignent souvent du manque de reconnaissance de leur hiérarchie, qui a tendance à leur demander toujours plus, et à les épuiser.

 

Notre cerveau se nettoie pendant notre sommeil, toutes les nuits.

 

Ce temps nous permet de continuer à vivre, en forme, en connexion positive avec soi, et avec les autres. Alors pour lui apporter encore plus de vitalité, des relaxations de temps en temps avec des musiques douces et lentes, lui procureront le plus grand bien.

 

Relâchez la pression. Lâchez-prise.

 

Cliquez sur le lien et lancez la musique en réglant le son à hauteur de ce que vous souhaitez entendre pour cette détente complète 

 

Placez-vous si possible en position latérale sur un lit, ou alors asseyez-vous dans un fauteuil confortable où vous pourrez sommeiller en écoutant ces musiques, même pour 5, 10, 15 mn.

 

Un cerveau bien reposé est un cerveau qui fonctionnera mieux, en améliorant sa mémoire et pour retrouver une bonne qualité de sommeil.

 

Pour en finir avec le mauvais stress, celui qui peut vous détruire physiquement (burn-out).

 

BONNE DETENTE. PRENEZ SOIN DE VOUS !


Votre Voix: la travailler, la reposer, l'entretenir


Etre professeur, c'est utiliser ses cordes vocales. C'est notre outil principal et nous n'en prenons pas assez conscience, car notre formation initiale a souvent négligé cet aspect pourtant essentiel.

 

Cet outil, il faut l'entretenir, pour le garder toujours ferme, énergique, sans souffrances.

La voix, nous la sollicitons beaucoup, pour parler, pour répéter, pour insister, pour réprimander, parfois pour crier (à éviter, c'est inutile, vous massacrez alors vos cordes vocales).

 

Tous les jours, toutes les heures, auprès de 1 à 40 élèves par classe qui perturbe(nt) notre enseignement.

 

Il est donc important de connaître :

 

• le fonctionnement général du larynx et des cordes vocales

• sa tessiture ou timbre de voix

• les exercices qui permettront à la voix de se reposer et de s'affiner

 

En cas d'extinction de voix, les médecins prescrivent seulement des anti-douleurs, qui ne remplaceront pas tous les exercices que vous pouvez réaliser pour bien placer votre voix en classe.

Les extinctions de voix qui se répètent finissent par créer des nodules sur les cordes vocales, voire des cancers, et là, c'est le chemin pénible vers l'inaptitude au métier de professeur qui peut survenir.

 

QUELLES SONT LES PATHOLOGIES POSSIBLES DES CORDES VOCALES ?

 

Réalisez d'abord pas à pas vous même tous les exercices pratiques que nous vous proposons ci-dessous, avant de décider de contacter si besoin la personne-ressource de notre réseau, ancienne professeur d'Education Musicale, devenue coach vocal, Raphaèle BELLIARD, qui pratique un tarif très raisonnable à un excellent rapport qualité/prix pour nos adhérents.Ses coordonnées vous seront indiquées à la fin de ce module d'exercices vocaux.

 

LE LARYNX ET SA PHONATION

 

Très explicite et de grande qualité, nous avons sélectionné cette vidéo pour vous sur le web afin de vous permettre de bien comprendre le mécanisme d'action de vos cordes vocales, que les exercices de ce module vont vous permettre de commencer à travailler, pour bien l'entretenir durant vos 42 années d'enseignement, si vous décidez de rester professeur jusqu'à votre retraite.

 

LE VERBAL ET LE NON VERBAL

 

93% de l'image renvoyée aux autres est en "non verbal" : posture, gestes, mains, mimiques du visage, réactions corporelles à une parole de notre interlocuteur, manière dont nous marchons ou occupons notre espace.

 

Cela vous sera utile face à vos élèves, et dans un entretien de recrutement par exemple.

 

Commencez à vous exercer pour améliorer l'image que vous donnez aux autres, et qui vous permettra de bien placer votre voix en toutes circonstances.

 

QU'EST-CE QUI ARRIVE AUX CORDES VOCALES QUAND ON LES MALTRAITE ?

 

Le premier signe de forçage vocal est une sensation de serrage au niveau du larynx essentiellement. Ces signes sont souvent dus à un mauvais geste vocal : la personne agit en forçant. Il faut au contraire penser à un « jaillissement » de la voix par un geste dynamique et confortable (respiration au niveau de la sangle abdominale)

 

Si ces sensations persistent il faut consulter un phoniatre.

 

Lorsque nous parlons, nos deux cordes vocales vibrent. S’il y a trop de pression, de forçage, un nodule peut apparaître sur la corde vocale. C’est une réaction tissulaire, une fois apparu, le nodule provoque une dysphonie. On entend alors une sorte de voile, un souffle sur la voix du au mauvais accolement des cordes. Il faut alors se lancer dans un travail de rééducation vocale.

 

D'ICI QUE VOUS SOUHAITIEZ TRAVAILLER AVEC UN PROFESSIONNEL DE LA VOIX, LA VOTRE, QUELS CONSEILS D'EXPERIENCE VOUS DONNER ?

 

La voix ne se situe pas au niveau de la gorge, elle engage tout le corps. Un travail corporel pour toute personne utilisant la voix comme instrument de travail est indispensable.

 

Le travail corporel doit impliquer un ressenti intérieur, comme avec le Yoga, ou le TaÏ Chi…. Le souffle, l’ancrage au corps, la posture, la détente corporelle faciliteront le geste vocal.

 

Une pratique vocale via un loisir le théâtre ou/et le chant est aussi bénéfique.

 

Votre Voix est votre principal outil de travail


 

Il existe beaucoup d’exercices d’échauffements. En voilà quelques uns :

 

1. Soufflez dans une paille sur toutes les hauteurs de votre voix ou pour bien faire vibrer les lèvres de votre bouche.

 

2. Pour travailler le « soutien » du muscle du diaphragme, soufflez dans un ballon ou en faisant un « SSS » prolongé sur l’expiration.

 

3. Pour travailler l’élan dynamique du geste vocal et sentir le travail du diaphragme, dites des consonnes avec force ( «pe» « te » « ke » …), en ouvrant le moins possible la bouche, juste du bout des lèvres. Contrôlez ce geste en posant vos mains sur les dernières côtes flottantes.

 

4. Déclamez un texte en vous imaginant dans la peau d’un autre personnage. Selon le contenu du texte, variez les intonations, en écarquillant le plus possible vos sourcils, en ouvrant vos yeux le plus grand possible chaque fois que le texte s'y prête: quelque chose d'étonnant, de surprenant, qui fait envie, ou plaisir. Votre visage doit travailler en même temps que votre voix.

Bouche fermée, faites sortir le son de l'intérieur de votre diaphragme avec des "hummmm", des "mmmmm" sur tous les tons de votre voix, un peu comme si vous faisiez des vocalises. Imaginez-vous devant quelque chose qui vous fait envie, et faites un "mmmm" avec force.

 

Lorsque vous êtes face à vos élèves, voilà quelques exercices qui soulageront vos cordes vocales :

 

1. Pour mieux envoyer votre voix vers les autres, utilisez la technique de l'ancrage, debout : les jambes légèrement écartées, face à votre public, serrez les fesses, basculez légèrement votre bassin vers l'avant, de telle manière que vous puissiez reculer votre tête pour sentir votre nuque bien s'aligner avec la verticalité de votre colonne vertébrale. Cela aura pour effet, en abaissant légèrement le menton, de soulager vos cordes vocales, en faisant porter l'effort sur votre corps, pas sur vos cordes vocales, lorsque vous parlez, notamment lorsque vous devez hausser le ton pour faire taire vos élèves.

 

2. Lorsque vous parlez en classe, pensez à rentrer le ventre, comme pour contracter vos muscles abdominaux, ce qui donnera plus de force à votre voix et placera votre corps en position vibratoire. Ainsi, en parlant normalement, aurez-vous plus de force en projetant votre voix.

 

3. En classe, vous êtes un(e) comédien(ne), et devez utiliser la technique théâtrale du "masque" face à vos élèves. Utilisez tout ce que permet votre visage, en vous exerçant préalablement chez vous, devant un miroir. Mimez des expressions de colère pour faire taire un élève sans avoir à ouvrir la bouche ni émettre un son. Ou mimez des expressions de bienveillance, d'écoute active, ou de lassitude, etc. La classe est un bon théâtre pour expérimenter toutes les mimiques possibles, et cela plaît aux enfants et aux adolescents qui comprennent parfaitement ces messages non verbaux, dès lors qu'en même temps, vous regardez celui auquel vous vous adressez, droit dans les yeux. Il se sent alors isolé des autres, il perçoit 100% de votre message immédiatement.

 

4. Il faut varier les intonations dans votre discours pour éviter que l'élève ressente un son monocorde, et donc monotone, qui va vite le lasser, ce qui va le conduire à s'agiter. En variant les intonations, en citant des anecdotes pour ponctuer votre cours, vous allez peu à peu captiver vos élèves, qui montreront des signes d'intérêt pour ce prof "pas comme les autres".

 

5. Vous voulez transmettre le calme à vos élèves, leur dire de se taire ? Alors essayez de parler doucement, d'adopter de la douceur dans votre voix. Faites des tests d'enregistrement avec votre smartphone. En parlant calmement, doucement, cela apaisera vos élèves. Alors qu'à l'inverse, en leur parlant sèchement, brutalement, ou trop rapidement, sans prêter attention à leurs questions, cela les énervera, et ils le manifesteront par de l'agitation qui déclenchera chez vous cette envie de crier, forçant alors inutilement vos cordes vocales dont vous avez besoin toute la journée, tous les jours, pour la totalité de votre vie active comme professeur.

 

Comment vous sentir en confiance face aux élèves et préserver votre voix ?

 

1. Marchez lentement, en pensant à aligner votre nuque sur votre colonne vertébrale, donc en vous tenant bien droit(e), ce qui vous conduit à gonfler légèrement la poitrine et adopter une posture combative, dynamique, solide. Si vous marchez rapidement dans la classe et trop souvent, cela va fatiguer vos élèves qui doivent régulièrement suivre vos déplacements pour savoir où vous êtes. Pensez à adopter une attitude calme pour que eux aussi le soient.

 

2. Pour être écouté(e) de son auditoire, il faut éviter de lire son texte, tous les acteurs le savent. Si vous devez avoir quelque chose d'écrit pour garder votre cours en mémoire, ce sont les titres du chapitre que vous étudiez, et rien de plus. Improvisez le reste, les exercices, la leçon à copier, en faisant alors participer les élèves à ce résumé collectif. Pensez à mimer des choses selon le contexte du chapitre que vous étudiez, cela reposera votre voix et les concentrera sur ce que vous faites pour deviner ce dont il s'agit.

 

3. Imaginez que vous ayez un chamallow dans votre bouche qui vous oblige à ouvrir plus grande la mâchoire pour parler. Cela va vous conduire à mieux vous détendre quand vous parlez, en relâchant cette mâchoire justement. Ce qui reposera vos cordes vocales en parlant.

 

4. Ayez toujours une attitude souriante, même si ce n'est pas facile, en prenant vos élèves, qu'ils aient le sentiment que vous passez un bon moment avec eux. En adoptant une attitude positive, vous déclencherez le positif en eux. Si vous êtes énervé(e), ils le seront eux aussi progressivement, en ressentant cette tension en vous qui peut jaillir à tout instant.

 

 

S'il est toujours conseillé d'aller consulter son médecin traitant en cas d'extinction de voix, ou d'anomalie vocale durant plus de 3 jours, nous vous recommandons d'agir par prévention pour éviter cette situation pénible d'être un jour confronté(e) à ne plus pouvoir émettre un son devant vos élèves en classe en contactant cette personne-ressource de notre réseau, Raphaèle BELLIARD longtemps professeur d'Education Musicale, qui a démissionné de l'Education Nationale pour continuer d'enseigner sa passion dans des écoles différentes, et pour devenir en parallèle coach vocal.

 

Elle peut vous enseigner de visu ou par skype ces techniques, sur des séances de 1h à 1h30, pour vous optimiser votre voix, ou pour vous aider à la soulager et la rééduquer.

 

Son site web     Sa biographie     Ses prestations

 

 

L'association s'est assurée qu'elle pratique pour nos adhérents un tarif à un excellent rapport qualité/prix. Vous pouvez la contacter en toute confiance de notre part.