· 

Aide aux Profs est sur une nouvelle dynamique


Il s'en est passé du temps depuis les premières expérimentations d'un dispositif à distance préalable à notre association, à partir d'un blog anonyme à la veille de Noël 2005 !

 

Cela fera bientôt 14 ans que l'idée d'aider les professeurs à sortir de leur souffrance au travail est née, ainsi que de leur faire entrevoir toutes leurs possibilités de faire autre chose en dehors des voies classiques proposées par l'Institution.

 

Que de rendez-vous réalisés, de contacts, de démarches, d'articles publiés, d'ouvrages travaillées, de professeurs renseignés, conseillés, accompagnés !

 

AIDE AUX PROFS depuis le 18 juillet 2006 a connu de multiples péripéties, et nous avons malgré tout tenu notre cap, cela n'a pas toujours été simple, vous ne voyez pas la partie immergée de l'iceberg ! De la sueur, du travail, de la sueur, des sacrifices familiaux, des week-end, des vacances, des soirées investies au service du collectif. Depuis 13 ans !

 

Et aujourd'hui le Ministre Jean-Michel BLANQUER tient les promesses de son ouvrage "L'école de demain", et accomplit ce que nous lui avions proposé de réaliser pour tous ces enseignants en souffrance et pour ceux qui, l'étant ou non, souhaitent évoluer professionnellement.

 

Nous sommes convaincus que si notre action associative n'avait pas eu autant de succès sur le web et n'avait pas été autant médiatisée, l'Education nationale n'aurait pas aujourd'hui investi ce champ de la GRH de proximité.

 

Quel est le bilan constructif de l'action d'Aide aux Profs depuis le 18 juillet 2006 ?

 

- Plus de 12 millions de personnes informées à travers 130 reportages dans la presse, les revues, la radio, la télévision.

 

- Plus de 20 millions de pages vues sur nos plateformes successives pour plus de 8 millions de visiteurs uniques à ce jour.

 

- Plus de 350.000 professeurs informés de notre action chaque année dans leur boîte aux lettres et en salle(s) des profs via les publications des syndicats du Se-Unsa, du Sgen-Cfdt, de la Fep-Cfdt qui ont été de véritables soutiens puissants de 2011 à 2016. Un grand MERCI à Christian CHEVALIER (Se-UNSA), Thierry CADART (Sgen-CFDT).

 

- Plus de 7.000 articles publiés en ligne, mais 6.000 supprimés de notre ancienne plateforme sur serveur dédié de 2007 à 2016.

 

- plus de 17.000 professeurs renseignés, conseillés par mel ou par forum depuis nos plateformes, et aussi par les réseaux sociaux où nous avons été présents pour eux (Facebook, Linkedin, Viadeo, Whaller)

 

- plus de 1.500 projets de reconversion accompagnés, ceux que nous nous sentions en mesure d'accompagner avec les meilleures chances de succès rapide (moins de 18 mois), dont 800 en mobilité interne (concours, mise à disposition, détachement) et 700 environ en mobilité externe (création d'entreprise par cumul d'activités, ou par disponibilité ou démission avec ou sans IDV).

 

- plus de 120 rubriques mensuelles publiées sur la rubrique "seconde carrière" du Café Pédagogique, avec plus de 130 anciens professeurs interviewés, avec à chaque fois des pics de connexion de plusieurs milliers de personnes sur notre site au jour le jour suite à leur publication en ligne. Un IMMENSE MERCI à François JARRAUD pour sa confiance et son grand professionnalisme.

 

- 3 ouvrages diffusés à près de 20.000 exemplaires

 

- 1 chapitre rédigé dans la Collection cadre Service Public sur la modernisation de la Gestion des Ressources Humaines, collection diffusée aux cadres des trois fonctions publiques à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires

 

- 1 audition auprès de Dominique Le MENER en 2011 sur la revalorisation du métier de professeur, le député ayant cité nos idées dans 3 pages du PDF de son rapport en les qualifiant de "très avant-gardistes".

 

- 2 contributions aux bulletins de l'AFAE en 2008 sur la revalorisation du métier d'enseignant, et en 2013 sur la manière d'inventer la GRH de proximité

 

- 1 page Facebook de 4800 abonnés avec un trafic de 120.000 vues/mois

 

- plus de 100 démarches auprès des conseillers de Ministre de Xavier DARCOS, de Luc CHATEL, de Vincent PEILLON, de Benoît HAMON, de George PAU LANGEVIN; auprès de nombreux Inspecteurs Généraux; auprès des DGRH Josette THEOPHILE puis Edouard GEFFRAY; auprès d'IA-IPR (une vingtaine); auprès de chefs d'établissement; auprès de Recteurs et d'anciens recteurs, auprès de directeurs d'administration centrale, auprès de DGESCO; auprès d'IEN; auprès de nombreux conseillers mobilité carrière... le tout pour suggérer, proposer, insuffler, préconiser...

 

- une rencontre avec l'ancien Ministre Jack LANG que nous avons interviewé ainsi que Jacques ATTALI, Alain JUPPE, Arnaud MONTEBOURG, Bruno JULLIARD, Yvon ROBERT,  et bien d'autres personnalités...

 

- plus de 600 sites web référencent notre portail dont une vingtaine de portails avec un trafic supérieur à 50.000 VU/mois

 

- 3 colloques réalisés à Paris ayant réuni 50 à 180 personnes avec des personnalités comme Josette THEOPHILE, José Mario HORENSTEIN, Georges FOTINOS, Jean-Claude DELGENES, Frédéric LAHALLE, Thomas FAURE, Jean-Michel BLANQUER, Didier COZIN, Bruno DEVAUCHELLE...

 

- 4 stands aux salons de l'Education (2007, 2008, 2009, 2012) pour communiquer sur notre activité, informer à chaque fois plusieurs centaines de professeurs pendant les 4 jours du salon. Par 2 fois nous avons pu réaliser des conférences réunissant des personnalités comme Alain BOUVIER, Georges FOTINOS, François MULLER, etc.

 

- 4 sites web aujourd'hui dont le total de connexions dépasse les 40.000 VU/mois

 

- 1 communauté de plusieurs milliers de professeurs que nous informons via nos lettres d'information (et 1000 à 1500 de plus chaque année) sur nos 4 réseaux privatifs sur WHALLER, notre principal partenaire privé et puissant soutien dans notre développement

 

Et tant d'autres rencontres, contacts, événements, impossible de tous les citer ici, qui ont jalonné cette aventure associative extraordinaire que nous avons vécue, en bénévolat total, pour conserver ce qui nous est le plus cher: notre indépendance, notre liberté d'action et d'expression, sans subventions, sans décharge (les syndicats ne sont pas totalement indépendants sur cet aspect, même ceux qui le prétendent, car ils reçoivent des décharges de l'Education nationale).

 

13 ans d'investissement intense, pour que les professeurs aient droit  à une meilleure GRH, une meilleure prise en compte de leurs difficultés, de leurs souffrances au travail, un meilleur accueil de leurs projets d'évolution professionnelle.

 

Notre travail est-il terminé ?

 

OUI si nous considérons que la GRH de proximité est en plein développement et va croître rapidement dans les académies de métropole et des Dom.

 

NON si nous considérons ce qui nous remonte actuellement du terrain, à savoir des référents peu formés, mal informés, trop formatés sur les seules mobilités internes que le système a à proposer aux professeurs depuis des décennies, sans grandes nouveautés, va rapidement coincer cette GRH de proximité à cause des nécessités de service qui perdurent et coincent beaucoup trop de professeurs dans tous leurs projets.

 

C'est à partir de l'application de la loi DUSSOPT - que nous applaudissons tellement elle sera positive au moins pour tous les étudiants et salariés du privé attirés par le métier de professeur dans les décennies à venir - que les professeurs pourront très rapidement vérifier si la GRH de proximité tient ou non ses promesses. Il faudra moins de 6 mois pour s'en apercevoir, d'ici la rentrée 2020.

 

Comment AIDE AUX PROFS peut-elle évoluer désormais lorsque la GRH de proximité aura multiplié les référents de proximité dans tous les départements ?

 

C'est ce que vous découvrirez au cours du 1er semestre 2020 avec le portail de FLEXIPROF, actuellement en plein développement.

 

Copyright: dessin de Jacques RISSO, qui illustre la couverture de l'ouvrage "Souffrir d'enseigner...Faut-il rester ou partir ?" actuellement épuisé et non réédité par son éditeur.


Écrire commentaire

Commentaires: 0