Des idées de reconversion !


Depuis plusieurs semaines, toutes les actualités, quel que soit le média que l'on décide de lire, d'écouter, de regarder, ne parlent que de cela: le coronavirus. 

 

Tout devient anxiogène, et chaque jour qui passe voit augmenter le nombre de cas de personnes contaminées, testées, affectées, soignées à l'hôpital, parfois décédées dans d'atroces souffrances, sans souvent que leurs proches aient pu leur faire le moindre au revoir dans leur souffrance.

 

Les personnels soignants sont au front et se dépensent sans compter pour sauver des vies, sauver nos vies, pendant que nous sommes confinés, impuissants. Des centaines de milliers d'entreprises, petites ou grandes, sont affectées économiquement, et c'est le spectre d'un chômage croissant qui renaît, lorsque finira cette catastrophe humanitaire planétaire.

 

Tous les métiers de service public sont affectés, et parfois critiqués. Policiers, gendarmes, soignants de tous métiers, pompiers, personnels de justice, professeurs dont certains disent qu'ils ne travaillent pas pendant ce confinement, alors qu'au contraire tous se donnent sans compter pour inventer le mieux possible la continuité pédagogique pour soutenir la motivation de leurs élèves, ce qui pour certains qui ont 18 classes de 25 à 30 élèves en collège (Education Musicale, Arts Plastiques, ...) n'est pas évident.

 

 


1re idée de changement après le coronavirus : le modèle des Ehpad protège-t-il vraiment les personnes âgées ?


La crise du coronavirus montre que même les Ehpad n'étaient pas suffisamment préparés, et malgré le coût élevé de prise en charge d'une personne âgée dans les Ehpad de la région parisienne (de 3.000 à 5.000,00 €/mois/personne prise en charge), plus de 150 Ehpad sur 700 ont eu des décès du fait du coronavirus parmi leurs pensionnaires, avec des Ehpad insuffisamment dotés de masques et de gants et de gel hydroalcoolique pour les personnels soignants et les pensionnaires.

 

Beaucoup d'Ehpad sont construits et entretenus par de grands groupes cotés en Bourse, et il y a lieu de se demander si, au 21e siècle, la vieillesse doit faire partie des actions cotées en Bourse, et si l'on peut vraiment continuer d'accepter de faire du profit sur les personnes âgées, avec des dividendes versés aux actionnaires.

 

Peut-on continuer d'accepter que des économies soient faites sur les protections urinaires des personnes, et sur la durée des soins, sur l'hygiène des personnes âgées que nous aimons ?

 

Plusieurs ouvrages sont parus récemment sur ce scandale en mars 2019 et en mai 2019 

 

Un autre modèle de prise en charge des personnes âgées pourrait se développer pour éviter cette promiscuité de centaines de personnes âgées en un lieu semi-médicalisé dans certains cas, pour éviter de telles hécatombes.

 

Si tous ceux qui investissent dans des gîtes ruraux, les consacrent à l'accueil d'une à plusieurs personnes âgées, un autre modèle d'accueil plus convivial des personnes âgées peut se réaliser. Un modèle de proximité, dans un cadre presque familial, avec une autre qualité de vie, puisque au lieu d'être placée aussitôt en fauteuil roulant sans personne pour sortir la personne âgée, le loueur en gîte pourrait ajouter des prestations de service comme aider la personne âgée à garder l'habitude de la marche et lui faire faire des activités adaptées à son âge. Avec un coût moindre que ce que prennent les Ehpad, pour une qualité de services plus importante.

 

Ce que les familles sont prêtes à payer en région parisienne tous les mois pourrait constituer un salaire pour un loueur de gîtes attentionné. Des centaines de milliers d'emplois pourraient ainsi être créés, voire des compléments de retraite garantissant le maintien d'un bon niveau de vie.

 

Il y a peut-être des pistes à explorer, n'oublions pas qu'en 2050 il devrait y avoir plus de 40% de personnes de plus de 60 ans en France. Ne laissons pas aux seuls grands groupes cotés en Bourse le soin de s'occuper des personnes âgées, puisque malgré un coût important, ils ne sont pas en mesure de garantir la sécurité sanitaire de leurs pensionnaires.

 

2.028  personnes âgées mortes en Ehpad au 04.04.2020

 

Plus de 66% des 3.000 Ehpad ont signalé au moins un cas de Covid19 au 03.04.2020

 

CREER SON GITE RURAL

 

CREER ET LABELLISER SON GITE RURAL

 

Envie d'être accompagné(e) dans ce type de projet ?

Contactez-nous sur l'axe APRES PROF

 


2e idée de changement après le Coronavirus: l'usine invisible, ou la fabrication de masques


L'usine invisible, c'est l'aventure qu'a vécu Gwen SUANEZ, ancienne professeur de Géographie devenue couturière, et qui a répondu à l'appel de la région Brétagne pour fabriquer bénévolement plus de 70.000 masques en tissu avec d'autres bénévoles.

Pendant quelques semaines, toute la population a été appelée à se procurer des masques, certains les fabriquant eux-mêmes, et des entreprises ont pu naître et d'autres se trouver un autre débouché commercial.

Nous avions oublié que de telles pandémies pouvaient survenir dans nos vies respectives, et que les virus font partie des risques auxquels les êtres humains sont exposés, au même titre que les nombreux risques naturels et technologiques, et les risques routiers, alimentaires, médicaux, etc.

 

Cette période de coronavirus ne laissera pas notre génération indemne et conduira certainement de nombreuses personnes à acheter des réserves de masques "au cas où",  et à changer son mode de vie, son rapport à l'environnement.

 

De nombreux métiers, de nombreux besoins, vont naître de cette période de confinement puis de déconfinement, et c'est en étant très attentif à ce qui se passe sur le web, dans l'actualité, et en réfléchissant à ce dont vous avez le plus manqué, que vous pouvez, vous, vous demander, quelle pourrait être votre apport créatif, pour un projet personnel dont vous pourriez faire une activité indépendante, en cumul d'activité ou à plein temps, en disponibilité ou via une rupture conventionnelle.

 

L'USINE INVISIBLE

 

La Seconde Carrière de Gwen SUANEZ


3e idée de changement après le Coronavirus: et si je me mettais au vert ? Le retour à la Nature ?


Permaculture, woofing, potager bio...beaucoup de citadins confinés dans un appartement devenu très étroit pendant le coronavirus ont revu tous leurs schémas de vie. 

 

PLUS JAMAIS CA !!!

 

Désormais les appartements auront moins la cote, les appartements plein Nord ou sans soleil, les appartements sans terrasse vont voir leur cote baisser, là où les maisons seront plus recherchées, de préférence à la campagne ou dans un lieu de vie plus agréable que celui d'une grande ville.

 

Les prix immobiliers sont très accessibles dans de nombreuses régions rurales délaissées ces 20 dernières années et de très belles demeures peuvent être dénichées pour le prix d'un F2 à Paris ou d'un F3 dans de nombreux grandes villes.

 

Ce retour à la Nature peut être aussi l'occasion de vous découvrir l'âme d'un agent immobilier et de changer de vie ?

 

Souhaitez-vous en parler ?

 


4e idée de changement après le Coronavirus: penser à mon bien-être personnel. Priorité à ma santé.


Le Gouvernement a confiné l'ensemble de la population en osant prendre des mesures vigoureuses et parfois impopulaires (interdiction d'aller sur les plages et les sentiers de randonnée, amendes pour défaut d'attestation de circulation, etc) pour éviter le pire au niveau sanitaire.

 

Cette crise du Coronavirus, dans notre pays où le manque de masques réellement protecteurs était flagrant, nous a tous montré que nous n'étions pas prêts collectivement à un tel choc, et que la mémoire de telles conditions de circulation en France avait disparu des mémoires, puisque ceux qui ont vécu la 2nd Guerre Mondiale de 1939-1945 et s'en souviennent parce qu'ils avaient au moins 5 à 10 ans, disparaissent peu à peu.

 

Cette crise nous a montré, chacun, notre degré d'adaptation aux imprévus, et nous a permis de faire une PAUSE dans notre vie, professionnellement et personnellement. Mais parfois cette pause s'est transformée en enfer quotidien pour les parents séparés ou célibataires avec des enfants à charge, qu'il fallait occuper, et suivre dans leur travail scolaire à distance, en perdant parfois patience. Et durant cette crise, un nombre indéchiffrable de femmes, majoritairement, ont souffert de leur conjoint peu sympathique, parfois violent.

 

Alors que tirer de cette crise, pour soi-même et pour l'avenir ?

 

C'est le moment d'approfondir mon questionnement à l'aide d'un conseiller en évolution professionnelle, pour me projeter vers l'Avenir avec un grand A.

 

Surtout si les conditions sanitaires dans lesquelles l'Ecole a repris ne me conviennent pas, car elles me stressent au quotidien, avec l'incertitude d'avoir attrapé ou non le coronavirus au travail. 

 

Envie d'être accompagné(e) vers un projet de reconversion ?

Contactez-nous sur l'axe APRES PROF

 


5e idée de changement après le Coronavirus: créer mon activité dans un service à la personne


Dans les compétences transférables des professeurs dominent les savoir-être avec cette capacité d'empathie, d'écoute envers les autres, qui sont indispensables dans les métiers d'aide aux autres.

 

Sophrologie, psychothérapie, psychanalyse, kinésiologie, réflexologie plantaire, art-thérapie, équithérapie, thérapeute, coach, psychopédagogue, constituent des spécialités qui attirent beaucoup les professeurs pour une reconversion en devenant maîtres de leur propre projet.

 

Le professeur a bénéficié d'autonomie pendant son métier et il lui est difficile de s'acclimater à un autre type d'emploi salarié, le milieu administratif lui semblera rapidement pesant. C'est pour cette raison que bon nombre de reconversions de ce type aboutissent à des mobilités de courte durée.

 

Alors se passionner pour l'aide aux autres, à travers l'apprentissage d'un ensemble de techniques de bien-être, qui permettent de se sentir valorisé(e) dans sa pratique professionnelle par la satisfaction que ressentent les autres au fil de vos accompagnements, est ce que nous pouvons souhaiter de mieux à un professeur qui quitterait son métier par manque de valorisation de sa hiérarchie et par besoin de retrouver confiance et estime de soi dans une activité positive.

 

Un tel projet ne nécessite pas de réaliser un bilan de compétences. Si vous avez déjà du mal à vous faire financer une formation par votre administration, économisez sur ce type de bilan, très long, très coûteux, pour préférer un "tout un un" via ce que nous proposons depuis 14 ans à nos adhérents dans notre dispositif bénévole. Vous faire réfléchir à partir d'un bilan professionnel de courte durée, quelques semaines, puis échanger avec vous en quelques séances sur les différentes pistes qui s'offrent, en vous aidant à choisir la formation courte qui vous correspondra le mieux.

 

La difficulté dans un projet de reconversion est de trop dépenser, de se laisser tenter par un bilan, puis une formation...sans évaluer les débouchés in fine. Au niveau de notre association, nos bilans ne se finalisent pas par des propositions tous azimuts sur tous les métiers possibles et imaginables selon votre personnalité. Nous prenons en compte un facteur essentiel: le réalisme de votre situation. Ce qui sera possible ou impossible selon vos moyens financiers, vos contraintes familiales et professionnelles.

 

Il faut 5 à 7 ans pour obtenir un congé de formation professionnelle, et parfois jusqu'à 14 ans selon les académies (records enregistrés pour les académies importantes comme Créteil et Versailles). Le Compte Personnel de Formation, s'il existe pour chaque professeur, lui permettant d'accumuler jusqu'à 150 heures finançables, est en fait difficile à financer. Il est beaucoup plus facile à un professeur de financer sa formation grâce au financement participatif sur des plateformes comme Leetchi ou Ulule que d'obtenir un financement de son CPF.

 

Alors avant de vous engager dans un processus lourd et coûteux, consultez nos bénévoles, dont l'intérêt n'est pas de vous vendre un service, mais juste de veiller à ce que vous ne vous fassiez pas arnaquer dans votre volonté de changer de voie. Nous vous indiquerons toujours par un entretien gratuit, si nous pouvons accompagner votre mobilité, et l'éventail des services que nous mettons à disposition de nos adhérents leur font réaliser beaucoup d'économies en comparaison de ce que chacun aurait dû aller dépenser auprès d'entreprises différentes, pour des durées très limitées, sans solidarité entre des membres d'une association.

 

C'est cela, ce qui fait notre différence. Nous proposons l'adhésion dans 1 cas sur 10 seulement, et proposons des solutions diverses et variées dans les 9 cas sur 10 restants vers d'anciens professeurs qui vous feront faire beaucoup d'économies.

 

Envie d'être accompagné(e) dans ce type de projet ?

Contactez-nous sur l'axe APRES PROF

 


6e idée de changement après le Coronavirus: devenir relecteur-correcteur à distance


Tout professeur maîtrise normalement l'expression écrite, la grammaire, l'orthographe, et possède ainsi de bons pré-requis pour exercer le métier de relecteur-correcteur.

 

Vous pouvez commencer cette activité en free-lance en entreprise individuelle sous statut de portage salarial, ou en microentreprise, en vendant vos services auprès d'entreprises, toujours demandeuses, car la génération actuelle d'adultes entrés sur le marché du travail a été celle de la "génération de la méthode globale ou semi-globale" et n'a pas bien appris la maîtrise de sa langue maternelle.

 

Les relecteurs-correcteurs ont peu de formations à réaliser: le certificat Voltaire suffit, et il sera juste important d'obtenir un score le plus proche possible des 1.000 points possibles pour arriver à intéresser différentes structures privées en recherche de correcteurs hors pair. Les maisons d'édition en cherchent régulièrement.

 

Un relecteur-correcteur ne doit pas se baser seulement sur la prospection d'annonces, car sa réussite sera avant tout basée sur sa relation-client, son réseau, sa réputation.

 

Aide aux Profs vous apprend à maîtriser toutes ces étapes, à réaliser votre plan de communication sur un réseau professionnel comme Linkedin, et à savoir fixer vos tarifs pour ne pas être perdant. En option "Conseil de Projet" ou "Suivi de projet allégé", nous vous accompagnons dans les différentes étapes de développement de votre reconversion.

 

L'avantage important de ce métier est que vous pourrez l'exercer où que vous décidiez d'habiter. Avec la crise liée au coronavirus, les entreprises ont compris que le "à distance" devait faire partie de leur fonctionnement, et vont certainement externaliser de cette manière, pour réduire leurs charges salariales, de nombreux emplois, et ce sont les free-lance qui en profiteront !

 

Ce qui importe le plus dans l'exercice du métier de relecteur-correcteur, c'est la qualité de votre travail, qui assurera votre réputation ! Vos meilleurs clients arriveront par le bouche-à-oreille à partir de vos premières commandes, et vous bâtirez peu à peu votre emploi indépendant.

 

Aucun des professeurs que nous avons accompagnés dans cette activité ne le regrette car tous ont rapidement remplacé leur salaire de professeur, en devenant indépendants, autonomes, sans aucune contrainte hiérarchique, en restant travailler chez eux !

 

Leur investissement a été des plus réduits:

- certificat Voltaire (moins de 70,00 €)

- un ordinateur (autant en choisir un bon, entre 500 et 1.000,00 €)

- une imprimante (moins de 200,00 €)

- la Suite Office (il est important de très bien maîtriser Word au moins)

- la Suite Adobe pour les éditeurs (si demande de travailler directement sur In Design)

- une connexion internet

 

Inutile d'avoir un local dédié, ce peut être chez vous si vous êtes propriétaire. Si vous êtes locataire, il faudra demander l'accord de votre propriétaire.

 

L'un de nos partenaires, la société Icademie, pourra vous faire bénéficier d'une remise de 10% sur la préparation à cet examen.

 

Le certificat Voltaire

 

La préparation chez Icademie

 

Envie d'être accompagné(e) dans ce type de projet ?

Contactez-nous sur l'axe APRES PROF

 


7e idée de changement après le Coronavirus: devenir garde du corps occasionnel


La crise du coronavirus augmente déjà le nombre de chômeurs et la rentrée 2020 s'avère problématique. Il y aura les manifestations de ceux qui ont tout perdu, de ceux dont le pouvoir d'achat diminue, et de ceux qui ne veulent pas perdre. Un mécontentement populaire va s'exprimer pour tenter de juguler cette peur collective de la précarité.

 

Avec cet accroissement de la précarité, les incivilités et agressions verbales et physiques vont augmenter, c'est mécanique. 

 

Alors vous pouvez inventer votre reconversion si vous êtes adepte d'un sport de combat dans lequel vous excellez, en créant votre activité d'autoentrepreneur ou de micro-entrepreneur comme garde du corps occasionnel. Ce sont en général des sociétés qui proposent ce service pour des ultra-riches ou pour des événements prestigieux.

 

Le garde du corps occasionnel peut répondre à une insécurité croissante dans certains quartiers, ou pour certains besoins, selon le type de population. 

 

Les occasions d'exercer seront multiples pour les particuliers, et vous pourriez même créer la première agence de gardes du corps occasionnel. Des personnes dont le physique musclé est dissuasif, ou dont la pratique de sports de combat dissuadera toute personne de s'en prendre à la personne qu'elles protègent. Et qui sauront garder leur calme, notamment s'ils sont diplômés en CNV.

 

La clientèle sera multiple:

- adultes préoccupés par leur éloignement d'une personne âgée (parent, tante, oncle, cousin...) qu'elles apprécient, pour lui permettre de se sentir en sécurité pour aller faire ses courses ou pour passer la nuit tranquille. Pour certains, obtenir un logement chez la personne âgée contre services de sécurité nocturnes peut constituer un bon arrangement, très économique.

 

- adultes dont le physique n'est pas dissuasif ou qui ne sentent pas à l'aise pour se promener seuls en ville ou à la campagne lors de leurs déplacements. Pour réaliser ses courses, voire une randonnée pour une personne seule. Tous les services de garde du corps occasionnel sont imaginables dans une société où la sécurité est de moins en moins garantie, avec une police de plus en plus submergée avec une pénurie de moyens.

 

- enfants souhaitant aller à l'école ou vers l'une de leurs activités favorites sans avoir leurs parents avec eux. L'idée d'être accompagnés de loin par un adulte étranger à leur famille mais chargés de veiller sur eux durant ce trajet, peut être sécurisant pour certains parents, beaucoup plus qu'une application smartphone de contrôle parental dont le tracking sera inefficace en cas d'agression.

 

Les tarifs de vos services pourront s'effectuer à l'heure, à la demi-journée, à la journée, à la semaine, au mois, au trimestre, à l'année... tout dépendra de votre envie d'avoir un peu ou beaucoup de clients, et selon leurs moyens.

 

Alors si vous êtes un as au judo, au karaté, à la boxe thaï, au ju-jitsu, au krav-maga, et que vous savez garder votre calme en toutes circonstances... vous pouvez arrondir vos fins de mois ou vous lancer dans une reconversion qui a de l'avenir: assurer la sécurité des autres en leur conservant leur confiance en eux par votre seule présence.

 

Envie d'être accompagné(e) dans ce type de projet ?

Contactez-nous sur l'axe APRES PROF