Des milliers de postes chaque année accessibles en détachement, c'est une blague ?


Absolument pas ! A compter du 1er octobre 2018, faites de APRES PROF votre portail favori pour prospecter, nous allons mettre en ligne notre base de données de TOUTES LES STRUCTURES dans lesquelles d'anciens professeurs travaillent actuellement. 


FAITES CONFIANCE A NOTRE EXPERTISE DEPUIS 12 ANS


Les professeurs actuellement en mise à disposition ou en détachement occupent des postes administratifs sans préparation de cours et sans correction de copies. Ils travaillent sur d'autres emplois correspondant aux compétences développées au fil de leur carrière ou personnellement par la formation continue qu'ils ont financée eux-mêmes.

 

Associations, établissements publics de différente nature, ministères, autres fonctions publiques, proposent chaque année des milliers d'emplois qui vous sont accessibles. Dans tous les départements, et vous l'ignorez, car peu de sites vous en informent.

 

Vous l'avez peut-être testée, cette "BIEP", et vous ne vous y êtes pas retrouvé(e) car la majorité des annonces présentent des profils de compétences décourageants, tandis que la nécessité de service vous fait peur. Peur de candidater pour rien.  Peur d'être bloqué par la nécessité de service.

 

 

Sur chacune des sous-rubriques, nous vous indiquerons les modalités de candidature et vous indiqueront quelles personnes contacter, parmi nos anciens adhérents devenus compétents pour vous aider à réussir, à votre tour, ce projet qui vous fait tant envie.

 


Les types de mobilité interne

Les mobilités internes à l'Education nationale s'effectuent de manière temporaire (postes adaptés, mise à disposition, détachement) sous forme de contrat de courte durée éventuellement renouvelable ou définitive (concours).

 

LE CONCOURS

 

Pas de surprise : il suffit de vous préparer au concours de votre choix, le calendrier est ici. Notre association peut vous mettre en contact avec d'anciens de nos adhérents devenus coachs, qui en ont fait leur spécialité, pour vous enseigner une méthodologie efficace.

 

LE POSTE ADAPTE

 

Le poste adapté comprend le PACD ou Poste A Courte Durée attribué pour 1 an renouvelable éventuellement jusqu'à 3 années de suite, et si votre santé ne vous permet pas encore un retour en classe (c'est l'objectif), vous pourrez obtenir un PALD ou Poste A Longue Durée.

 

Ces postes adaptés sont attribués après commission au Rectorat du Comité Médical Supérieur, qui statue sur votre situation. Ce ne sont pas des postes définitifs, il n'est donc jamais possible de s'y intégrer. Ceux qui obtiennent la chance de devenir PACD, car la ratio actuel est de 10 demandes pour 1 possibilité, doivent prendre conscience de l'effort de leur administration qui doit leur trouver un support de poste, dans un environnement de travail stable, avec des tâches en rapport avec leur situation de santé. Ce n'est pas facile de trouver des services adaptés. Actuellement les rectorats emploient en PACD dans les DAFPEN ou les DRH comme chargé de mission. Le CNED est le plus gros employeur de PACD et PALD avec près de 1200 professeurs répartis à distance et en présence pour ceux proches des sites de Toulouse (Ecole primaire), Rouen (Collège) et Rennes (Lycée).

 

Le PACD fait en général suite à un CLM voire un CLD. Il succède parfois à un mi-temps thérapeutique ou à une occupation thérapeutique si le résultat n'a pas été concluant et nécessite un dispositif plus adapté, chez soi.

 

Il est conseillé de réfléchir à son évolution professionnelle hors enseignement durant le PACD, pour entreprendre une formation, passer un concours, car le PACD permet rarement d'évoluer ensuite sur un détachement, du fait des soucis de santé rencontrés. Les détachements ne sont pas des emplois adaptés aux personnes en santé précaire.

 

Vous ne trouverez donc nulle part de publication de PACD ou de PALD.

 

LES MISES A DISPOSITION

 

En 2005 il en existait 5217 dans l'Education nationale, qui les a quasiment toutes supprimées pour répondre au souhait des députés qui se sont émus de ces professeurs "payés par les rectorats à ne plus enseigner". De ce fait, le nombre s'est considérablement réduit, il en existe moins de 150 sur toute le territoire métropolitain en 2018, et ces postes sont supprimés au fil des départs en retraite de leurs titulaires, bien que ce statut soit précaire chaque année.

 

Toutefois il peut exister ça et là des académies qui acceptent une convention de mise à disposition auprès d'une collectivité locale (commune, département, région) ou auprès d'une association agréée par l'Etat, mais c'est long et rare. La procédure de conventionnement prend 5 à 8 mois. Ne vous y prenez donc pas au dernier moment, informez bien la collectivité de la durée si on vous propose la mise à disposition.

 

LE DETACHEMENT

 

Ces postes restent relativement nombreux en théorie puisque tout ministère peut recruter en détachement ainsi que toute collectivité locale. Ce sont surtout les Etablissement Publics Administratifs (EPA) de l'Etat, plusieurs centaines à l'heure actuelle répartis sur le territoire, qui peuvent se permettre ce type de recrutement, par contrat de courte durée mais renouvelable. 

 

Il existe environ 30.000 postes en détachement dans les EPA, environ 800 dans les associations complémentaires de l'Etat et mutuelles. Pour l'Education nationale, il y a environ 12.000 postes en détachement comme professeur dans des établissements scolaires spécifiques en France (lycées militaires par exemple), et à l'étranger (réseau AEFE et MAE, mais ces postes sont en cours de diminution). Les postes en détachement administratif accessibles à des professeurs sont de l'ordre de 3.500 postes en 2018, occupés actuellement par des professeurs. Il s'en libère une cinquantaine par an du fait de départs en retraite, de maladie ou de décès.

 

Ainsi il arrive qu'un professeur arrive à réaliser toute sa carrière en détachement, et la durée moyenne en poste est supérieure à 10 ans. Notre association milite pour qu'il y ait une rotation plus courte sur les postes, considérant qu'ainsi ils pourraient profiter à plus de professeurs. Ainsi avons-nous calculé qu'avec le stock actuel des détachements, il serait possible, avec une durée limitée à 6 années en détachement, de proposer 500 postes par an au niveau national dans le MEN pour les professeurs.

 

Travailler en détachement c'est actuellement perdre son poste (et ses points de barème de mutation) en établissement pour être versé dans une académie virtuelle, la "29e base". Le salaire brut est augmenté parfois de 2 échelons de plus (CANOPE, CNED notamment), d'une prime mensuelle (variable selon les structures, cela peut aller de 50,00 € à plus de 1.000,00 € mensuels). Il n'est plus tenu compte du grade du professeur pour ce type d'emploi quant à l'horaire travaillé puisque les 37h30 du régime de l'ARTT s'imposent à tous, avec un régime de congés variable selon la structure (25 jours par an à la MGEN, 45 jours par an dans la plupart des collectivités et associations complémentaires de l'Etat, 51 jours par an au CNED et à CANOPE).

 

En détachement, les professeurs sont évalués par le dirigeant de la structure d'accueil via un chef de service le plus souvent. Ils son assujettis à une évaluation annuelle qui fixe des objectifs pour l'année suivante, et permet d'évaluer les résultats de ceux de l'année passée.

 

Le détachement est renouvelable tacitement mais il peut y être mis fin à l'initiative de l'employeur comme de l'employé. Sur ce type de poste, le mi-temps ou le temps partiel est rarement possible, et un CLM sera difficilement possible, puisque dérangera le travail de toute une équipe voire de plusieurs services. Un CLM débouche donc souvent sur le non renouvellement du détachement.

 

Il n'est pas intéressant de partir en détachement pour une courte durée en raison de la faiblesse du barème que vous aurez ensuite pour réintégrer. Mieux vaut être TZR, TRB ou Brigade ZIL et n'avoir pas grand chose à perdre que d'être actuellement dans une école, un collège ou lycée où les conditions d'enseignement vous plaisent. Il faut rester au moins 12 ans en détachement pour que le barème de réintégration vous permette quelle que soit votre discipline, de trouver un poste fixe.

 

En détachement vous gagnerez mieux votre vie et n'aurez plus les préparations de cours ni les corrections de copies. Mais il y aura d'autres contraintes, comme celles de vous former régulièrement à de nouveaux logiciels, de répondre à des commandes dans une durée limitée, en équipe, avec souvent une pression psychologique variable selon les structures.

 

Renseignez-vous bien auprès de notre association sur notre page Facebook où nous répondons dans les 24h aux questions qui nous sont posées, avant de postuler à un détachement, nous avons une parfaite connaissance des structures en raison du nombre important de professeurs que nous y avons orientés, de 2006 à 2016 du temps de l'association Aide aux Profs.