Les 3 fonctions publiques peuvent recruter en détachement

Depuis 13 ans, nous analysons vos compétences transférables après avoir été professeur


Les professeurs actuellement en mise à disposition ou en détachement occupent des postes administratifs sans préparation de cours et sans correction de copies. Ils travaillent sur d'autres emplois correspondant aux compétences développées au fil de leur carrière ou personnellement par la formation continue qu'ils ont financée eux-mêmes.

 

Associations, établissements publics de différente nature, ministères, autres fonctions publiques, proposent chaque année des milliers d'emplois qui vous sont accessibles. Dans tous les départements, et vous l'ignorez, car peu de sites vous en informent.

 

Vous l'avez peut-être testée, cette "Place de l'Emploi Public", et vous ne vous y êtes pas retrouvé(e) car la majorité des annonces présentent des profils de compétences décourageants qui exigent des connaissances en droit, en ressources humaines, en finances publiques, ou en développement informatique. 90% des professeurs n'y trouveront rien qui leur convienne, malheureusement.

 

Notre expérience de conseil en évolution professionnelle interne et externe vous permettra d'y voir plus clair. 

 

Les types de mobilité interne

Les mobilités internes à l'Education nationale s'effectuent de manière temporaire (postes adaptés, mise à disposition, détachement) sous forme de contrat de courte durée éventuellement renouvelable ou définitive (concours).

 

LE CONCOURS

 

Pas de surprise : il suffit de vous préparer au concours de votre choix, le calendrier est ici. Notre association peut vous mettre en contact avec d'anciens de nos adhérents devenus coachs, qui en ont fait leur spécialité, pour vous enseigner une méthodologie efficace. 

 

LE POSTE ADAPTE

 

Le poste adapté comprend le PACD ou Poste A Courte Durée attribué pour 1 an renouvelable éventuellement jusqu'à 3 années de suite, et si votre santé ne vous permet pas encore un retour en classe (c'est l'objectif), vous pourrez obtenir un PALD ou Poste A Longue Durée.

 

Ces postes adaptés sont attribués après commission au Rectorat du Comité Médical Supérieur, qui statue sur votre situation. Ce ne sont pas des postes définitifs, il n'est donc jamais possible de s'y intégrer. Ceux qui obtiennent la chance de devenir PACD, car la ratio actuel est de 10 demandes pour 1 possibilité, doivent prendre conscience de l'effort important de leur administration qui doit leur trouver un support de poste, dans un environnement de travail stable, avec des tâches en rapport avec leur situation de santé. Ce n'est pas facile de trouver des services adaptés. Actuellement les rectorats emploient en PACD dans les DAFPEN ou les DRH comme chargé de mission. Le CNED est le plus gros employeur de PACD et PALD avec près de 1.200 professeurs répartis à distance et en présence pour ceux proches des sites de Toulouse (Ecole primaire), Rouen (Collège) et Rennes (Lycée).

 

Le PACD fait en général suite à un CLM voire un CLD. Il succède parfois à un mi-temps thérapeutique ou à une occupation thérapeutique si le résultat n'a pas été concluant et nécessite un dispositif plus adapté, chez soi.

 

Il est conseillé de réfléchir à son évolution professionnelle hors enseignement durant le PACD, pour entreprendre une formation, passer un concours, car le PACD permet rarement d'évoluer ensuite sur un détachement, du fait des soucis de santé rencontrés. Les détachements ne sont pas des emplois adaptés aux personnes en santé précaire.

 

Vous ne trouverez donc nulle part de publication de PACD ou de PALD.

 

Notre association peut vous conseiller sur le type de poste à cibler, car nous avons tissé un réseau de professeurs qui les ont expérimentés, et peuvent vous éclairer dans votre choix, sans que vous ayez à faire part de vos doutes à votre conseiller mobilité carrière en académie.

 

LES MISES A DISPOSITION

 

En 2005 il en existait 5217 dans l'Education nationale, qui les a quasiment toutes supprimées pour répondre au souhait des députés qui se sont émus de ces professeurs "payés par les rectorats à ne plus enseigner". De ce fait, le nombre s'est considérablement réduit, il en existe moins de 150 sur toute le territoire métropolitain en 2018, et ces postes sont supprimés au fil des départs en retraite de leurs titulaires, bien que ce statut soit précaire chaque année.

 

C'est cela qui est paradoxal: depuis la réforme des retraites de 2003 qui a imposé à tous le professeurs d'allonger leur carrière de 4,5 années, et dans son article 77 de créer au sein de l'Education nationale des "secondes carrières", l'Education Nationale supprime en fait en son sein progressivement toutes celles qui existaient...

 

Il peut exister ça et là des académies qui acceptent une convention de mise à disposition auprès d'une collectivité locale (commune, département, région) ou auprès d'une association agréée par l'Etat, mais c'est long et rare. La procédure de conventionnement prend 5 à 8 mois selon l'académie, malgré la loi du 3 août 2009 sur "la mobilité interministérielle". Ne vous y prenez donc pas au dernier moment, informez bien la collectivité de la durée prévisible si on vous propose la mise à disposition.

 

LE DETACHEMENT

 

Ces postes restent relativement nombreux en théorie puisque tout ministère peut recruter en détachement ainsi que toute collectivité locale. Ce sont surtout les Etablissement Publics Administratifs (EPA) de l'Etat, plusieurs centaines à l'heure actuelle répartis sur le territoire, qui peuvent se permettre ce type de recrutement, par contrat de courte durée mais renouvelable. 

 

Il existe environ 30.000 postes en détachement dans les établissements publics qui dépendent de chaque ministère, et environ 800 dans les associations complémentaires de l'Etat et mutuelles. Pour l'Education nationale, il y a environ 12.000 postes en détachement comme professeur dans des établissements scolaires spécifiques en France (lycées militaires par exemple), et à l'étranger (réseau AEFE et MAE, mais ces postes sont en cours de diminution). Les postes en détachement administratif accessibles à des professeurs sont de l'ordre de 3.500 postes en 2018, occupés actuellement par des professeurs. Il s'en libère chaque année une petite centaine...

 

Qui plus est, chaque commune, département ou région peut aussi recruter en détachement, ce qui crée des centaines de milliers de possibilités chaque année... le détachement est vraiment le mode d'évolution professionnelle à privilégier si vous souhaitez conserver tous les avantages acquis par votre concours, en devenant agent de l'Etat en catégorie A.

 

Toutefois, vous y perdrez vos congés scolaires, en passant de 14 à 16 semaines, à 5 à 10 semaines selon les structures qui recrutent. Vos revenus seront bien meilleurs, avec 2 échelons de plus durant la durée de détachement (qui peut atteindre toute une carrière par exemple dans le réseau CANOPE ou au CNED), complétés d'une prime mensuelle. En moyenne, dans les Etablissements Publics, un professeur des écoles ou certifié peut espérer gagner 700,00 € bruts/mois de plus, et un professeur agrégé, 900,00 € bruts/mois de plus s'il est en classe normale, et jusqu'à 1.200,00 € bruts/mois de plus s'il est en hors-classe.

 

Vous perdrez toutefois votre flexibilité d'emploi actuelle, quel que soit votre grade et votre niveau d'intervention, pour travailler au minimum 37h30. Certains emplois en détachement justifient de travailler 45 à 55h/semaine selon les projets, et le régime des primes sert à compenser toutes ces heures supplémentaires quasi obligatoires, liées aux projets auxquels vous contribuerez.

 

Attention: il est plus facile d'être recruté(e) en détachement entre 25 et 45 ans. Au-delà, du fait de votre âge, et de votre revenu brut, les employeurs vous préféreront un jeune coûtant 2 à 3 fois moins que vous. Soyez très conscients de cette difficulté. Et si vous êtes actuellement en détachement, ces postes étant renouvelables à l'année ou tous les 3 ans selon les structures, n'oubliez pas qu'à compter de vos 55-60 ans, votre employeur sera tenté de vous pousser vers la porte, puisque moins énergique, trop payé à son goût. Il est impossible d'être titularisé à vie sur un détachement si le poste ne peut être pourvu par concours.

 

Notre association milite pour qu'il y ait une rotation plus courte sur les postes, considérant qu'ainsi ils pourraient profiter à plus de professeurs. Ainsi avons-nous calculé qu'avec le stock actuel des détachements, il serait possible, avec une durée limitée à 6 années en détachement en 3 contrats de 2 ans, de proposer 500 postes par an au niveau national dans le MEN pour les professeurs.

 

Travailler en détachement c'est actuellement perdre son poste fixe (et ses points de barème de mutation, si les mouvements académiques de mutation existent toujours dans les années à venir) en établissement pour être versé dans une académie virtuelle, la "29e base". Pour gagner, il faut d'abord accepter de perdre. 

 

En détachement, les professeurs sont évalués par le dirigeant de la structure d'accueil via un chef de service le plus souvent. Ils son assujettis à une évaluation annuelle qui fixe des objectifs pour l'année suivante, et permet d'évaluer les résultats de ceux de l'année passée.

 

Le détachement est renouvelable tacitement mais il peut y être mis fin à l'initiative de l'employeur comme de l'employé. Sur ce type de poste, le mi-temps ou le temps partiel est rarement possible, et un CLM sera difficilement possible, puisque dérangera le travail de toute une équipe voire de plusieurs services puisque vous n'y serez pas remplacé. Un CLM débouche donc souvent sur le non renouvellement du détachement.

 

Il n'est pas intéressant de partir en détachement pour une courte durée en raison de la faiblesse du barème que vous aurez ensuite pour réintégrer. Mieux vaut être TZR, TRB ou Brigade ZIL et n'avoir pas grand chose à perdre que d'être actuellement dans une école, un collège ou lycée où les conditions d'enseignement vous plaisent. Il faut rester au moins 12 ans en détachement pour que le barème de réintégration vous permette quelle que soit votre discipline, de retrouver un poste fixe.

 

En détachement vous gagnerez mieux votre vie et n'aurez plus les préparations de cours ni les corrections de copies. Mais il y aura d'autres contraintes, comme celles de vous former régulièrement à de nouveaux logiciels (les compétences en TICE sont très importantes en détachement), de répondre à des commandes dans une durée limitée, en équipe, avec souvent une pression psychologique variable selon les structures.

 

L'option d'adhésion EVOLUTION est adaptée à ceux qui souhaitent être accompagnés vers la prospection et la préparation de leur recrutement en détachement.