· 

Une professeur des écoles broyée par la machine


Témoignage anonymé parvenu en octobre 2019:

 

Aide aux Profs

Si vous êtes professeur actuellement, vous sentez-vous en difficulté(s), et de quelle nature ?

 

Réponse:

Mon parcours depuis que je enseignante est très chaotique. Il m'a dégoûté du métier et malgré une certaine stabilité ces dernières années, l'envie d'enseigner m'a quittée.

J'ai tout d'abord été titulaire remplaçante pendant 10 ans. C'était un choix que j'avais fait par défaut car je traversais le département pour aller travailler, ce qui était lourd financièrement et en terme de fatigue. Ces 10 années m'ont fortement éprouvées car le remplaçant est considéré comme un pion corvéable à merci. Je suis du genre à m'investir dans mon travail et la politique de gestion des remplaçants occulte totalement l'investissement de l'agent dans son poste (pour résumer).

 

Au bout de 10 longues années, j'ai obtenu un poste dans une maternelle en zone prioritaire. 

J'attendais impatiemment de pouvoir enfin réinvestir ce que j'avais emmagasiné comme expérience. Je me suis lancée dans des expérimentations dans mes classes qui ont prouvé leur efficacité. 

 

Hélas, je suis tombée malade, et l'administration ne m'a pas aidé, au contraire, elle a refusé il y a quelques années ma demande de CLM alors que j'en avais plus que besoin financièrement parlant. 

 

Aucun soutien, je retiens la leçon.

 

En classe, mes principales difficultés viennent du fait que les ATSEM ne sont plus remplacées et je me retrouve souvent seule ou à devoir m'adapter par manque d'ATSEM. J'en suis venue à organiser ma classe comme si j'étais seule. Dans le milieu où je travaille, les élèves ont plus que besoin de stabilité, d'une organisation impeccable, ce que je ne peux souvent pas leur offrir par manque de disponibilité.

 

Je ne supporte plus la façon dont est gérée l'Education Nationale, cela va à l'encontre de mes valeurs. J'ai du mal à supporter le contact avec les parents qui exigent beaucoup de nous mais ne donnent rien en retour si ce n'est de la critique facile.

 

Bref, je me sens seule dans mon métier, aucun soutien moral ou matériel. 

 

J'ai plus que besoin de me renouveler, de partir sur de nouveaux projets, de travailler en ayant la sensation d'être utile.

 

***

Aide aux Profs se demande où est cette GRH de proximité tant promise depuis le 01.09.2018 ?

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0