· 

AIDE AUX PROFS se professionnalise


Depuis le 18 Juillet 2006, notre dispositif d'Aide aux Profs agit pour le droit des professeurs à une seconde carrière HORS ENSEIGNEMENT, alors que le système rechigne, après les avoir attirés, à les laisser repartir.

 

Nous sommes convaincus que ce manque de souplesse dans les processus administratifs d'étude des demandes de départ a beaucoup joué dans la perte d'attractivité du métier de professeur progressivement depuis 10 ans.

 

Si professeur est toujours "le plus beau métier du monde", alors il est absurde de la part des DRH d'empêcher les professeurs d'en repartir. Un métier qui devient une prison statutaire n'est plus le plus beau du monde. 

 

Un métier qui attire est un métier dont il est possible de repartir facilement. Ce n'est plus le cas depuis 10 ans, car les Recteurs et les Dasen, via leurs DRRH et DRH, ont multiplié les "nécessités de service" qui freinent les vélléités de s'épanouir ailleurs, après avoir eu une expérience plus ou moins positive dans une école, un collège, un lycée, voir plusieurs.

 

C'est de pire en pire, d'année en année, de plus en plus d'académies bloquent les professeurs dans leurs demandes de départ en détachement, en disponibilité, en démission avec ou sans IDV, tout en créant des emplois de "référents de proximité" chargés d'étudier les demandes de mobilité. Mais de quelles mobilités ? Celles de changer de discipline, de niveau, et donc, d'aller à l'encontre des demandes de partir de ceux qui veulent partir ?

 

Les conditions de travail des néo-recrutés ne font qu'empirer, avec des nouveaux professeurs affectés dans 2 à 4 établissements les premières années, devenant VRP à travers leur département d'affectation. De quoi bien les dégoûter et user leur santé physique et psychologique bien avant l'heure.

 

Nous sommes contactés de plus en plus par des professeurs des écoles qui se disent épuisés, limite burn-out. Pour 1,2 à 1,3 SMIC/mois.

 

Les conditions de considération des jeunes professeurs ne sont pas positives en tous les points de la métropole, puisque les professeurs contractuels sont considérés comme corvéables à merci, bouche-trous dans des emplois du temps  de plus en plus étalés sur les 5 jours d'école.

 

Alors notre dispositif a décidé de se professionnaliser pour éviter aux étudiants et salariés en reconversion qui envisagent ce métier, de prendre le temps de bien réfléchir pour déterminer leurs objectifs de carrière à 5 ans, 10 ans, 15 ans, au lieu de foncer tête baissée dans un métier qui risque bien de les piéger en leur refusant tout départ en détachement, en disponibilité voire en démission.

 

INFORMER, voilà ce que réalise notre association.

 

INFORMER sur les conditions d'affectation, de travail, sur les réelles perspectives professionnelles, et REMEDIER, avec notre équipe d'anciens professeurs reconvertis dans des services d'aide à la personne, aux situations de souffrance au travail courantes.

 

Il vous suffit de choisir votre option d'adhésion:

- DEVENIR PROF pour savoir si ce métier est adapté à votre personnalité

- AIDE AUX PROFS pour vous aider à surmonter vos difficultés

- FLEXIPROF pour vous aider à être recruté(e) sur des fonctions administratives

- APRESPROF pour vous accompagner vers la mobilité externe de votre choix.

 

VOTRE CHOIX DE MOBILITE EST PRIORITAIRE.

Nous n'essaierons pas de vous faire changer d'avis. Vous n'avez qu'une vie, il faut en profiter, et ne pas attendre d'avoir l'âge de partir en retraite (de plus en plus tard) pour faire de l'une de vos passions, votre métier.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0