· 

Professeur contractuel ou professeur fonctionnaire ?


La loi Dussopt en voie de finalisation sur juin 2019 sur la transformation de l'accès aux emplois des trois fonctions publiques est une révolution autant managériale que structurelle. 

 

Elle va permettre à tous ceux qui le souhaitent de tester comme contractuels un emploi de catégorie C, B ou A, et de décider de s'y maintenir soir par contrat renouvelable, soit par concours.

 

C'est ce que nous avions proposé dans l'ouvrage Mobilité des cadres et administration en Juin 2015 : un système de contrats à la carte.

 

Les contractuels vont bénéficier d'une flexibilité bien plus grande que les fonctionnaires, puisque le concours assujettit ces derniers à devoir accepter les nécessités de service qui entravent leur liberté de migration professionnelle, les professeurs étant les plus empêchés à ce niveau.

 

Dès lors qu'un aspirant au métier de professeur choisira la voie contractuelle, alors que la France crée de plus en plus d'emplois (cf embellie prévue pour 2019, peut-être pour les autres années ?), il lui sera plus facile de migrer en cours d'année scolaire vers une autre région qui lui semble plus attractive, ou vers un autre emploi, dans toute autre ministère ou toute autre fonction publique, ou même dans le privé.

 

Grâce à la loi Dussopt, un professeur qui n'aime pas son métier, au lieu de repasser un concours, pourra postuler en catégorie B ailleurs, là où ses compétences le permettent, sans avoir à passer un concours.

 

La loi Dussopt ne va donc pas encourager les futurs professeurs à devenir fonctionnaires. Les professeurs contractuels bénéficieront d'une plus grade liberté de mouvement, ne se sentiront donc pas prisonniers d'un poste, ni d'une fonction, et pourront réaliser des parcours professionnels bien plus diversifiés que leurs collègues fonctionnaires, puisqu'ils pourront postuler sur tous types d'emplois au sein des trois fonctions publiques, en catégorie C, B ou A, alors que les professeurs devenus fonctionnaires sont en catégorie A, et pas acceptés pour des emplois en catégorie B, puisque bloqués par leurs indices supérieurs aux échelles des catégories C et B.

 

Professeur selon notre analyse deviendra rapidement une fonction transitoire dans un parcours professionnel varié, attirant des salariés du privé pour une à plusieurs années, créant un meilleur turn-over synonyme de réduction de la sclérose au travail telle qu'elle s'observe actuellement.

 

Si les salles des profs deviennent des communautés de professeurs de tous horizons, les élèves comme les professeurs y gagneront en ouverture sur les autres milieux professionnels, avec une meilleure prise de conscience des atouts et des contraintes du métier de professeur comme de ceux des autres métiers.

 

C'est peut-être de cette manière que le métier de professeur redeviendra attractif: s'y engager par contrat de 2 à 6 ans renouvelable, éviter d'y vieillir, car c'est à partir de 50 ans qu'on commence à s'y sentir en difficulté puisque les élèves, eux, ont toujours le même âge.

 

Que vous soyez professeur ou agent administratif, notre portail de prospection vous permettra de vous concentrer sur les ressources de votre département, en apprenant à mieux connaître toutes les structures de l'Etat qui s'y trouvent.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0