· 

Dans quelles académies est-il logiquement plus difficile d'enseigner ?


Nous trouvons parfois par hasard sur le web des tableaux intéressants sur les moteurs de recherche, comme celui-ci sur "la part des enseignants du 1er degré et de collèges en éducation prioritaire en %", daté de 2016 et provenant de la DEPP du MENESR, et nous estimons que peu de changements ont pu se produire depuis 2 ans et demi. Nous pouvons le considérer pour nos lecteurs réguliers comme une source fiable d'informations.

 

Notre association depuis 2006 remplit la mission d'intérêt général que nous nous sommes fixée, en informant ceux qui consultent régulièrement nos portails, en montrant l'importance de notre travail associatif pour mieux comprendre les origines et les effets de la souffrance des professeurs au travail. FranceinfoTv a relayé récemment notre action à ce sujet.

 

Ce tableau nous renseigne sur les académies où il est potentiellement plus difficile d'enseigner quand on est jeune professeur du 1er degré ou du 2nd degré affecté en collège.

 

Notre association étant depuis 13 ans contactée par des professeurs affectés à 50% en école primaire et 40% en collège, dont la majorité en difficulté professionnelle avec l'envie d'évoluer professionnellement hors enseignement est donc très attentive à ce document riche d'enseignements.

 

 

Les académies que nous pouvons considérer comme les plus difficiles pour les nouveaux professeurs, et les plus déstabilisantes pour les professeurs qui manquent d'autorité en classe ou qui ont à faire face à des publics de plus en plus difficiles, susceptibles de dégrader leurs conditions de travail, sont:

Aix Marseille, Amiens, Corse, Créteil, Lille, Lyon, Paris, Reims, Rouen, Strasbourg, Versailles, et les académies des DOM.

 

Les académies de Créteil et Versailles affectent quasiment 65% des nouveaux professeurs chaque année. 

- Versailles comprend 24.7% de PE affectés en Education Prioritaire dont 37.8% ont moins de 30 ans.

 

- Créteil comprend 38.9% de PE affectés en Education Prioritaire dont 49.4% ont moins de 30 ans.

 

C'est dire si le métier exercé par les nouveaux professeurs dans ces 2 plus grandes académies en France est très différent du métier de professeur qui peut s'exercer dans des académies  où les établissements classés en éducation prioritaire sont moins nombreux, comme celle de Poitiers ou de Clermont-Ferrand où les taux sont les plus bas.

 

Cela coïncide bien avec la provenance de ceux qui nous contactent puisque 10.7% viennent de l'académie de Versailles et 8.4% de l'académie de Créteil, tandis que les taux ne sont que de 2.3% pour l'académie de Poitiers et de 0.9% pour l'académie de Clermond-Ferrand.

 

Nous avons donc mis en corrélation les données issues du mémoire de Julie MAURICE paru en septembre 2014 qui a étudié 2901 de nos formulaires anonymés, avec le tableau de la DEPP.

 

Cela donne une corrélation étroite entre l'importance de l'éducation prioritaire dans chaque académie, et le taux des professeurs qui contactent notre dispositif. Cela se vérifie bien notamment pour les académies de Aix-Marseille, Créteil, Lille, Lyon, Paris, Versailles. Paradoxalement, quelques académies où les taux d'enseignants affectés en éducation prioritaire sont plus faibles montrent un taux pourtant élevé de contacts vers notre dispositif: Bordeaux, Grenoble, Montpellier, Nantes, Orléans-Tours, Rennes, Toulouse.

 

Nous en concluons donc qu'enseigner en éducation prioritaire est donc bien facteur de souffrance augmentée au travail, et que tous les efforts de l'Education nationale doivent prioritairement cibler les professeurs de ces établissements.

 

Nous concluons aussi que les candidats au métier de professeur doivent d'abord réaliser un bilan de personnalité (que propose notre association via ces anciens professeurs que nous avons accompagnés et qui en ont fait leur reconversion) s'ils veulent être certains que leur tempérament, leur état psychologique, sera bien compatible avec les conditions de travail difficiles auxquelles ils seront inévitablement confrontés.

 

Télécharger
Repartition_Academique_Profs_en_Educatio
Document Adobe Acrobat 769.3 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0