· 

Chute du nombre d'inscrits aux CAPES en 2018 et 2019


Dans le 2nd degré, en 2018, 11 783 candidats ont été admis au externe pour 12 125 postes proposés. En 2019, il ne reste que 5 460 postes soit une diminution de 54.9%.

Le concours externe de recrutement de professeurs des écoles propose 10 498 postes dans le public et 1 027 postes dans le privé sous contrat. Pour l’enseignement secondaire, 5 460 postes de CAPES externe sont mis au concours dans les collèges et lycées publics et 879 postes pour les établissements privés sous contrat.

 

Le recrutement des enseignants reste important en 2019 avec près de 18 000 postes. Les concours internes concernent près de de 2 500 postes.

Chaque année un certain nombre de postes ne sont pas pourvus : l’an passé, 1 117 postes sont restés vacants en primaire et en secondaire (6%).

Ces chiffres donnent aussi une image d’un recrutement supérieur dans le primaire (65%) par rapport au secondaire (35%).

 

La politique RH de l’employeur « Éducation nationale » reste difficile à suivre compte tenu de la faible visibilité sur les sorties des effectifs (démissions et retraites), de la mobilisation des contractuels (remplacement temporaire ou plus) et de la mobilisation d’étudiants en cours de cursus sur des postes enseignants.

 

En 2019 il y a donc moins de postes aux concours, alors que le nombre de professeurs partant en retraite est de plus en plus important. La stratégie de l'Education nationale de remplacer progressivement les fonctionnaires par des contractuels est de plus en plus claire, pour donner un nouvel élan à un métier qu'il est devenu difficile d'exercer durant toute une vie active.

 

Enfin il sera plus facile aux professeurs de réaliser:

- leur mobilité professionnelle hors enseignement,

- leur mobilité géographique au lieu d'attendre des années leur mutation.

 

Car il leur suffira de rompre à tout moment le contrat qui les lie à une académie, pour aller postuler dans une autre, qui ne les refusera pas, puisque chaque académie est en pénurie de professeurs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0